Home Actualités Haïti/Politique/Développement : énième appel du Président René Préval à la stabilité
Actualités - janvier 2, 2010

Haïti/Politique/Développement : énième appel du Président René Préval à la stabilité

Le chef de l’Etat haïtien, René Préval,  a une nouvelle fois déclaré  le 1er janvier 2010 que la stabilité et la continuité constituent la clef du développement d’Haïti, a l’occasion de la célébration aux Gonaïves (Artibonite, nord du pays) du 206e anniversaire de l’indépendance de cette nation de la Caraïbe.

« S’il n’y avait pas la stabilité au sein de l’armée indigène on ne serait pas arrivé a Vertiѐres (le 17 octobre 1803 l’armée indigène était sortie victorieuse de l’armée napoléonienne), il n’y aurait eu non plus  premier janvier 1804 », a déclaré René Préval  dans son message à la nation prononcé depuis la cité de l’indépendance (Gonaïves)

Le président  Préval croit que l’instabilité datant depuis 1806 avec la mort de l’empereur Jean Jacques Dessalines et qui désagrège le pays serait la principale cause de son sous-développement.

M. Préval a rappelé que durant son premier  mandat (1995-2001) il avait amorcé les travaux de construction de plusieurs infrastructures routières mais l’instabilité a bloqué ces travaux, d’où la nécessité de consolider le climat de sécurité et de stabilité qui prévaut dans le pays.

« Aujourd’hui plusieurs routes sont en construction, d’autres travaux seront lancés sous peu comme celui concernant le tronçon reliant Mirebalais à Hinche (Centre)  pour ensuite se diriger au Cap-Haitien, la deuxième Ville du pays (Nord). Celui-ci va constituer une voie secondaire reliant Port-au-Prince au Cap-Haitien.  

Dans la foulée, le chef de l’Etat a annoncé pour ce mois le début des travaux de construction de la route Saint-Marc/Gonaïves.  Il a encore souligné que cette route dont la construction avait débuté au cours de son premier mandat n’est pas encore achevée a causse de l’instabilité qui  de l’avis du numéro un haïtien est un virus pour le pays. La construction de la route Saint-Marc/Gonaives a été accordée à la firme dominicaine Estrella. Cette compagnie exécute actuellement les travaux du troncon reliant Cabaret à Saint-marc.

Le président a aussi évoqué la réalisation d’infrastructures routières devant faciliter le transport terrestre entre le grand sud et la capitale. Les travaux de construction de la route nationale numéro 2 tout comme ceux de la nationale numéro 7 reliant Cayes à Jérémie ont été lancés sous l’administration Préval/Pierre-Louis. Pour la deuxième, il y a seulement  quelques mois.

Par ailleurs, le président Préval s’est félicité de l’augmentation de la production nationale à plus de 25% en l’espace de trois ans. « Lors du sommet mondial de la FAO qui s’était déroulé à Rome en Italie, les dirigeants du monde entier ont reconnu qu’Haïti est l’un des pays qui dont les avancées sont plus significatives dans le cadre de la sécurité alimentaire, ce en dépit des cyclones et tempêtes qui l’ont dévastée en 2008 », s’enorgueillit René Préval.

Pour arriver à cette augmentation, René Préval a expliqué que son administration a du investir 55 millions de dollars américains dans le secteur. Plus de 260  tracteurs, 40 motoculteurs, 500 pompes d’irrigation et près de 13 millions d’outils ont été achetés pour un montant de 9 millions dollars alors que 3 millions ont été dépensés dans l’achat d’intrants.

D’autre part, le président haïtien a mis l’accent sur une étonnante augmentation du courant électrique dans le pays. «  A mon arrivée au pouvoir en 2006,  l’Electricité d’Haïti (EDH) avait seulement une capacité de production de 82 mégawatts d’énergie. Aujourd’hui elle a une capacité de 183 mégawatts soit une augmentation de plus de 120%, et a partir de 2011 l’EDH en disposera  de 206 mégawatts », a encore énuméré le président Préval  faisant remarquer que ces progrès sont le fruit de la stabilité que connait le pays depuis 4 ans.

En ce qui concerne la création d’emplois, le chef de l’Etat a fait état de la création de milliers d’emplois dans le secteur de la sous-traitance. « En 2010, nous devrions atteindre 50 mille emplois dans ce secteur et selon les prévisions ces chiffres peuvent atteindre les 100 mille d’ici 2011 », a-t-il renchéri. Toutefois, René Préval a regretté que la nouvelle loi sur le salaire ait provoqué la perte de plusieurs centaines jobs dans les petites et moyennes entreprises. Il souhaite un réajustement de cette loi afin de résorber ce problème.

Le président René Préval s’est également questionné sur l’avenir du pays à la fin de son quinquennat avant d’appeler les Haïtiens et Haïtiennes du terroir  et d’ailleurs à mettre un terme à la discorde et la division.

L’image du pays est en train de changer, et il recommence à gagner la confiance des investisseurs étrangers, a dit le Président Préval, voilà pourquoi il a insisté sur la nécessité de maintenir cette stabilité et travailler dans la continuité  afin de sortir le pays du sous-développement.

Enfin, le Président René Préval a attiré l’attention du peuple haïtien sur l’importance des prochaines élections dans le pays. « Il est impératif que ces élections soient transparentes pour consolider la démocratie haïtienne et ouvrir définitivement la voie du développement», a-t-il soutenu.

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *