Home 5 Actualités 5 Haïti/France/Rép.dom : Plus de doute, Amaral Duclona va être jugé en France

Haïti/France/Rép.dom : Plus de doute, Amaral Duclona va être jugé en France

Un tribunal dominicain composé de Juge Hugo Alvares comme président, Victor Casterano et Julio Ivara membres, a remis mercredi aux représentants de l’ambassade de France en République dominicaine et au ministère public dominicain, un ordre reconnaissant que le très puissant bandit haïtien Amaral Duclona et Berthone Jolicoeur sont une seule et une même personne.

Sur ce, les juges en siège ont décidé d’ordonner son extradition vers la France, suite à la demande des autorités françaises accusant ce dernier comme l’assassin présumé du consul honoraire français Paul Henry Moral accrédité au Cap-Haitien.

Cette extradition sera rendue possible par la publication d’un décret par le président dominicain Leonel Fernandez qui était en visite d’Etat en France hier mercredi.

Il faut surtout signaler qu’il n’y aura pas de plaidoirie, ce sera juste une simple formalité à la discrétion du président Fernandez.

« On a réussi à identifier Amaral après la visite du procureur général dominicain en Haiti Radhames Imenes Peña, reçu au Palais national par le président haïtien René Préval qui lui avait remis plusieurs documents relatifs à l’identification du très réputé bandit, y compris son acte de naissance », a déclaré le président du tribunal, Hugo Alvares, lors de la prononciation du verdict.

Selon la direction de l’immigration et de l’émigration haïtienne Amaral Duclona avait en sa possession deux passeports. L’un délivré sous son vrai nom et l’autre sous le nom de Berthone Jolicoeur. Le deuxième dont il s’en était servi pour  entrer en République voisine et y rester pendant plusieurs mois.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *