Home 5 Actualités 5 Haïti/Drame de Nerette : Un an après, le RNDD déplore l’inaction des autorités

Haïti/Drame de Nerette : Un an après, le RNDD déplore l’inaction des autorités

Le Réseau national de défense de droits humains (RNDDH) déplore que le gouvernement n’ait pas tenu ses promesses, un an après l’effondrement, le 7 novembre 2008, du « Collège la Promesse Evangélique » de Nerette dans la banlieue de Pétion-Ville (est).

Selon le RNDDH, les mesures adoptées par l’Etat haïtien pour encadrer les parents victimes sont insuffisantes.

Un an après cette tragédie, le RNDDH dit noter que les autorités en place n’ont tiré aucune leçon du drame, déplorant que les mesures annoncées n’aient pas été exécutées.

« Aujourd’hui encore plusieurs bâtiments scolaires sont en piteux état. Ajoutés à cela des établissements scolaires à l’instar des maisons privées, sont loués pour des périodes allant jusqu’à 8 années, par des compagnies de téléphonie mobile pour installer des matériels qui auront des conséquences néfastes sur la santé. Ces maisons risquent de connaître le même sort que l’établissement La Promesse Evangélique », a regretté l’organisme de défense de droits humains.

Lors de l’effondrement du « Collège le Promesse Evangélique » qui comptait 800 élèves, près de 94 personnes, écoliers et membre du personnel de l’institution avaient péri, selon le bilan officiel.

Moins d’une semaine après le drame de Nerette, une partie d’un autre établissement « Grâce Divine » s’est effondrée. Cette dernière avait porté les autorités à se rendre compte de l’état de délabrement de certains établissements, mais n’ont rien fait jusqu’ici, selon l’organisme de droits humains, pour prévenir les menaces que constituent bâtiments pour des centaines d’enfants.

Pour commémorer, ce samedi 7 novembre 2009, le premier anniversaire de l’effondrement du « Collège la Promesse Evangélique », une messe de requiem sera chantée en l’église Saint-Pierre de Pétion-Ville. D’autres activités dont une marche pacifique sont prévues le même jour.

Le ministre à la condition féminine et aux droits des femmes du gouvernement sortant, Marie Laurence Jocelyn Lassègue,  a fait savoir qu’une enveloppe de 160 milles gourdes (près de 4000USD) a été accordée à l’association des victimes du drame (Assovinette) pour la réalisation des différentes activités commémoratives de cette tragédie.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *