Home 5 Actualités 5 Candidatures pour des bourses d’études en journalisme des NATIONS UNIES

Candidatures pour des bourses d’études en journalisme des NATIONS UNIES

Port-au-Prince, 11 février 2015 – Le Fonds Dag Hammarskjöld pour les journalistes reçoit maintenant les inscriptions de journalistes professionnels des pays en développement pour son programme de bourses 2015. La date limite d’inscription est le 16 mars 2015.
Les bourses sont disponibles pour les journalistes de la radio, de la télévision, de la presse écrite et en ligne, âgés de 25 à 35 ans, originaires de pays en développement, intéressés à venir à New York pour des reportages sur les affaires internationales au cours de la 70e session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Les bourses seront effectives du début de septembre à la fin de novembre et comprendront le coût du voyage, l’hébergement à New York ainsi qu’une indemnité journalière.

Le programme de bourses est ouvert aux journalistes, originaires de l’un des pays en développement de l’Afrique, de l’Asie, et de l’Amérique latine / Caraïbes, et qui travaillent actuellement pour des entreprises médiatiques. Les candidats doivent démontrer un intérêt et un engagement pour les affaires internationales et susciter chez leurs lecteurs et le public une meilleure compréhension de l’Organisation des Nations Unies. Ils doivent également obtenir de leurs organisations médiatiques l’autorisation de séjourner pendant trois mois à New York pour couvrir les activités de l’Organisation des Nations Unies.

Dans le souci d’appliquer le principe de rotation des pays bénéficiaires, le Fonds ne prendra pas en considération pour 2015 les dossiers des journalistes en provenance des pays sélectionnés en 2014, à savoir : le Nigeria, la Tunisie, les Philippines et le Vietnam. Les journalistes originaires de ces pays pourront appliquer en 2016.

 

Quatre journalistes sont sélectionnés chaque année après un examen de toutes les demandes. Les bénéficiaires jouissent de l’opportunité incomparable d’observer les délibérations diplomatiques internationales aux Nations Unies, de nouer des contacts professionnels qui leur seront utiles pour les années à venir, d’être en interaction avec des journalistes chevronnés du monde entier, et d’élargir l’horizon de leur connaissance et la compréhension des questions d’intérêt mondial. Beaucoup d’anciens boursiers ont pris de l’envergure dans leur vie professionnelle et sont reconnus comme de grandes figures dans leurs pays. Le programme n’est pas destiné à fournir la formation de base aux journalistes; tous les participants sont des professionnels des médias.

 

Réagir à cet article

About Scoop

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *