Home 5 Actualités 5 Le Dossier du Salaire minimum revient dans les débats !
manifestation

Le Dossier du Salaire minimum revient dans les débats !

 

manifestationAprès les modifications  opérées par le Conseil supérieur des Salaires  fixant à 225 Gourdes  le salaire journalier de base pour  des ouvriers de la sous-traitance, ils sont plusieurs secteurs à monter au créneau pour  contester le nouveau tarif salarial. Ouvriers, syndicalistes et parlementaires  dénoncent ces modifications.

 Lundi  Très tôt dans la matinée ils étaient plusieurs centaines à fouler le macadam pour  dénoncer les mauvaises conditions de travail et du coup exiger un salaire minimum raisonnable.  

Une fois de plus le mouvement a  gagné en  force. Ce mardi, ils étaient plusieurs milliers à travers les rues de région métropolitaine de Port-au-Prince pour faire passer leur revendication. Tout le long de leur parcours, ils ont scandé ce slogan : « « A BA 125 goud ! Viv 500 goud salè minimòm nan (A bas les 125 gourdes ! Vive un salaire minimum de 500 gourdes » ».

Des syndicalistes de leur côté  crient à la trahison.

Après la mise en place  du CSS, les syndicalistes espéraient un salaire qu’ils qualifient de « plus juste » en janvier 2014. Selon le coordonateur du Mouvement  de Mobilisation  pour le Salaire minimum (MMSM), Télémaque Pierre : «  Le Conseil supérieur des Salaires leur a joué un mauvais tour ».

Le syndicaliste estime qu’il s’agit d’une trahison de revoir le salaire à la baisse.  « Faire travailler  des gens  durant plus de 10 heures de temps  pour seulement 225 gourdes est un crime  », dénonce Télémaque Pierre.

 Des parlementaires embrassent la cause des ouvriers

 Au parlement, des sénateurs et des députes  embrassent la cause des ouvriers initiée 2009 par Steven Benoit, député a l’époque. Le député de Delmas-Tabarre se dit prêt à accompagner les ouvriers dans leurs revendications. «  Il faut donner un salaire  raisonnable aux ouvriers » exige Arnel Bélisaire, prenant part à la manifestation du lundi.

 La présidente de la commission  Affaires  sociales et Travail à la chambre basse, Marie Jossie Etienne s’engage à soulever  la question du salaire minimum à l’ouverture de la prochaine année législative en janvier 2014.

Clifford ApaidLe patronat   fait  le point

 Les ouvriers représentent  un secteur important dans la chaine  industrielle, note Clifford  Apaid  du secteur patronal. De l’avis de  l’industriel les 500 gourdes exigées par les ouvriers est un salaire de plancher comparativement  à des pays  du continent asiatique comme le Bengladesh et le Vietnam où le salaire minimum est plus faible que celui d’Haïti.

Pour récapitulation historique, notons que le patronat avait donné son accord à l’augmentation du salaire minimum à trois cent gourdes à partir de janvier 2014. Une information confirmée par le député  Levaillant Louis Jeune ancien président de la chambre des députés.

Par Pierre Philor SAINT-FLEUR

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Stéphanie Auguste devient ministre des Affaires Sociales et du Travail

L’actuelle ministre des Haïtiens Vivant à l’Etranger vient d’être nommée Ministre des Affaires Sociales et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *