Home 5 Actualités 5 Danilo Medina demande une action militaire non excessive à la frontière

Danilo Medina demande une action militaire non excessive à la frontière

Le président dominicain a demandé à l’armée d’agir sans excès eu égard à la situation de tension qui prévaut à certains points au niveau dans la frontière entre son pays et Haïti.

L’instruction a été donnée jeudi par le président lors de la réunion d’urgence tenue dans la soirée avec tous les organismes dominicains de sécurité, selon ce qu’a déclaré aujourd’hui le ministre de la Défense Sigfrido Pared Perez.

« :Le Président a demandé à tous les services de renseignement, l’Armée, l’Intérieur et la Police et les Migrations de se livrer à une application sans bévue de la loi afin d’éviter toute forme de confrontation, et de réagir avec  rapidité à tout propos de désinformation qui pourrait être tenu dans l’idée d’affecter l’image de la République dominicaine », a déclaré le ministre Pared.

En ce qui a trait au fonctionnement du marché binational qui a lieu tous les vendredis à Dajabon et Elias Pina il a informé que tout se déroule jusqu’à présent normalement. Cependant, les activités commerciales tournent au ralenti à Jimani et se sont arrêtées dans la zone de Pedernales.

Pour sa part, le chef de l’armée, le général Paulino Sem Rubén Darío, a déclaré que pour le moment il n’y a aucune tension effective sur la frontière où environ 4000 agents sont en poste.

La nuit dernière, en urgence le président Danilo Medina s’était réuni au Palais national avec toutes les agences de sécurité dominicaines, le ministre de la présidence, celui de la Défense, de l’Intérieur et de la Police, le procureur général de la République, les chefs de la Marine, de l’Armée de terre et l’Armée de l’air. Ont pris également part à cette réunion, le chef de la Police nationale, le directeur du Bureau national d’enquête et le directeur de l’Immigration. Il était question de la sécurité nationale dans un contexte de tension avec Haïti.

Avant cette rencontre les ambassadeurs dominicains auprès de l’Organisation des États américains (OEA) et à Washington, respectivement Pedro Verges et Anibal de Castro, ont été  reçus par le Président Medina, pour parler de la situation. Verges a regretté « que beaucoup de gens, pas seulement à l’étranger, mais aussi en République dominicaine ont quelque peu intensifié la tension qui existe entre son pays et Haïti.»

Source : Extraits du quotidien dominicain DIAROLIBRE

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *