Home 5 Actualités 5 Les maisons construites à l’ intention des victimes du séisme sont plus que dignes selon Patrick Rousier

Les maisons construites à l’ intention des victimes du séisme sont plus que dignes selon Patrick Rousier

D’un coût de 48 millions de dollars,  les 3.000 maisons  ayant été construites à la périphérie de la Croix-des-Bouquets représentent une  solution  du gouvernement par rapport au problème de logement en Haïti.

Le plan prévoit également la revitalisation des quartiers endommagés par le séisme et l’urbanisation des bidonvilles et des zones sous-développées.

Mais les responsables sont confrontés à un manque de fonds pour résoudre le problème et font l’objet  de  critiques  sur la taille et l’emplacement des maisons qui sont construites. Certains se demandent si le secteur de la construction est une priorité pour  ces derniers.


“C’est mieux qu’une tente, mais ce n’est pas les aspirations réelles du peuple”, a déclaré Leslie Voltaire, un architecte    qui a travaillé sur les questions de logement après le séisme. «Je pense que c’est une mauvaise idée de donner un produit comme ça aux gens. Ils veulent le  respect et la dignité, poursuit t-il

Par contre  Patrick Rouzier, conseiller en logement du Président Michel Martelly, a déclaré que les maisons de 344 pieds carrés sont plus que dignes. Elles se composent de deux chambres, d’une cuisine et salle de bain.

 

 

“Nous ne pouvons pas nous croiser les bras et dire que nous ne ferons rien pour les gens sous les tentes”, a déclaré Rouzier, un homme d’affaires. «Nous avons vu ce que [l’ouragan] Sandy et les autres ouragans ont fait  Est-ce que l’on peut dire : «Écoutez, puisque nous n’avons pas l’argent pour leur donner des maisons, nous allons les garder dans les camps? Je préfère les aider et au moins pour la prochaine saison cyclonique, ils ne seront pas dans les tentes.” fin de citation


 

 

Même avant le tremblement de terre  qui a fait plus de 300.000 morts et détruit 410 000 maisons à travers Port-au-Prince et ses villes avoisinantes, la construction  de logements en Haïti était de qualité inférieure. Les pauvres vivent pour la plupart dans des bidonvilles déplorables dispersés autour de la capitale. Les maisons qui n’ont pas de crêpes dans le tremblement ont ensuite été marqués en vert pour inhabitable; jaune pour réparable ou rouge pour la démolition.


Mais après avoir promis d’aider Haïti à «reconstruire en mieux», les bailleurs de fonds hésitent à investir de l’argent dans la construction permanente. Au lieu de cela, ils ont financé les réparations pour les propriétaires, les subventions de location pour les habitants des tentes et la construction de 160.000 abris temporaires pour un demi-million de personnes.

Les promesses non tenues de la reconstruction sont  criantes, à titre d’illustration  les maisons modèles vides assis à l’intérieur Zorange, un village logements publics à proximité de l’aéroport de Port-au-Prince. Conçue principalement par des architectes étrangers, ces  maisons ont été promises  dans le cadre d’une expo logement défendue par l’ancien président Bill Clinton. Mais le projet n’a jamais reçu le financement des bailleurs de fonds ou de propriété gouvernement haïtien pour correspondre à l’enthousiasme de Bill Clinton.

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *