Home 5 Actualités 5 Le PRI rompt sa relation avec Ralph Theano

Le PRI rompt sa relation avec Ralph Theano

 

Port-au-Prince, le 21 janvier 2013 Parlementaires pour le Renforcement Institutionnel (PRI) Lettre ouverte au Gouvernement de Laurent Salvador Lamothe Mesdames et messieurs les membres du Cabinet ministériel.


Le 15 janvier 2013, le porte-parole du Premier ministre, Me Kedler Augustin, le Secrétaire d’Etat à la Communication, Guyler C. Delva, et le ministre chargé des Relations avec le Parlement, Ralph Théano, ont donné une conférence de presse dans le seul but de cracher, à visière levée, l’arrogance et l’amertume du Gouvernement et le fiel de leur conscience obtuse de fanatiques sur le Groupe PRI qui a démocratiquement fait échec à la présentation du pseudo bilan des activités de l’Administration Martelly-Lamothe à la séance en Assemblée Nationale du 14 janvier écoulé.

A cette occasion, Monsieur Théano, à qui le boulot sale a été confié, ne s’est embarrassé d’aucun scrupule pour taxer les Députés protestataires de ‘‘criminels’’, de ‘‘kamikazes’’, de ‘‘terroristes’’ d’ ‘‘oranges pourries’’, de rejetons de ‘‘familles monoparentales’’, etc.

Le groupe PRI ne s’étonne pas qu’aucun d’entre vous, mesdames et messieurs les ministres, n’ait désapprouvé ces grossières déclarations qui jettent l’opprobre sur toutes les courageuses mères haïtiennes contraintes d’élever seules leurs progénitures sans aucune protection et aide de l’Etat. Or, une petite enquête pourrait permettre de dénombrer au sein même du Gouvernement des produits de ces familles monoparentales considérées hier, pour la plupart, comme des ‘‘Ti Manman cheri’’, et subitement comme des pestiférées dont les enfants sont à proscrire.

Cette flagrante contradiction montre clairement l’hypocrisie, la vile démagogie et l’intolérance primaire qui caractérisent le ‘‘Gouvernement Martelly-Lamothe’’. L’état d’esprit discriminatoire et sous-raciste de l’équipe au pouvoir s’évidente chaque jour davantage. La fréquence de telles injures, déjà proférées par les deux chefs de l’Exécutif, prouve qu’il s’agit d’un habitus ou d’une disposition d’une oligarchie arrogante à insulter et à abominer les majoritaires classes déshéritées de notre cher pays. Le Président Martelly n’a-t-il pas en effet traité deux jeunes avocats compétents et prometteurs de ‘‘ti avoka pôv’’ ? Le Premier ministre n’a-t-il pas qualifié les contestataires qui dénoncent la mauvaise gouvernance du pays de ‘‘mercenaires’’ et les Députés membres de PRI, de ‘‘déstabilisateurs’’ ? La population doit bien comprendre maintenant pourquoi le Président Martelly refuse de faire publier la ‘‘Loi sur la Paternité Responsable’’, laquelle impose le partage des charges familiales entre les pères et mères concernés !

En conséquence, le Groupe PRI considère désormais comme définitivement rompue sa relation avec Monsieur Ralph Théano en tant que ministre chargé des relations avec le Parlement, tout en se réservant l’adoption de toutes autres décisions pouvant légitimement contribuer au renforcement des institutions républicaines et au changement des conditions de vie de la majorité de ses compatriotes.

Tout en vous renouvelant son indignation pour l’outrage fait à la majorité des familles haïtiennes, le Groupe PRI vous salue, mesdames et messieurs les membres du Cabinet ministériel, au nom de la patrie commune.

Pour le Groupe PRI :

Député Sadrac DIEUDONNE, Av. Président

Député Joseph Wilbert DESHOMMES Secrétaire-Administrateur

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *