Home 5 Actualités 5 De la lumière autour des problèmes techniques de la DIGICEL
Guillaume

De la lumière autour des problèmes techniques de la DIGICEL

GuillaumeLes problèmes techniques de la plus grande compagnie de téléphonie mobile en Haïti, DIGICEL serait dus à une sous estimation du processus d’adaptation ou d’intégration du réseau 800 de voila à la bande 1800. Jean Mary Guillaume, directeur général du Conseil National des Télécommunications (CONATEL), révèle alors qu’il participait à l’émission “Haïti-Débat” sur les ondes de SCOOP FM, le que la Compagnie Voila avait des contraintes administratives et financières qui lui auraient empêché de tenir longtemps la compétition.

La compagnie Voila devait effectuer des travaux sur son système pour près de cent millions de dollars américains pour se mettre à la hauteur des compagnies telles que la DIGICEL et la NATCOM. N’étant pas disposée à dépenser une telle somme, les responsables de la compagnie se sont vu contraint de la mettre en vente. Se faisant, du groupe des potentiels acheteurs, la DIGICEL a fait la meilleure offre, répond le directeur du CONATEL. En faisant cette affaire, les acheteurs ne s’attendaient à ce que les travaux de synchronisation des deux réseaux pouvaient être aussi couteux en termes de temps. Des travaux qui devait se faire une période d’un a deux mois atteint près de six mois.

Le CONATEL dit Jean Mary Guillaume était conscient des difficultés techniques desquelles  la population se plaignait. C’est pourquoi, dit-il, plusieurs fois ils se sont réunis avec les responsables de la dite compagnie afin, affirme-t-il, de contraindre les dirigeants de cette dernière à mettre leur pendule à l’heure.

En outre, ces démarches rentrent dans une logique de protection des consommateurs haïtiens et le marché.

Pour le directeur, la compétitivité ne se mesure pas par le nombre de client mais les rentrées en termes d’argent. D’après lui, la DIGICEL contrôlerait près de 80% et est déjà sur le point de finaliser le passage des fibres optique devant lui permettre de fournir des services d’internet à haut débit et à de  meilleurs couts. Certes, reconnait-il, la DIGICEL a  une avance considérable sur NATCOM. Mais, cela, fait-il savoir, ne suffit pas à dire qu’il n’y a pas de compétition. Il reprouve le comportement de certains hommes politique qui se sont lancés dans une telle démarché sans, ajoute-il, comprendre le fonctionnement du marché.

Portabilité des numéros

Changer d’operateur téléphonique ne devrait pas représenter un casse-tête pour des consommateurs qui sont obligés de passer d’un numéro à un autre. Car, le directeur dit avoir travaillé sur projet innovateur intitulé “ PORTABILITE DES NUMEROS” qui, d’après lui, pourrait voir le jour d’ici l’année 2013. , Quelqu’un, à partir de la mise en œuvre de ce projet peut changer d’operateur tout en gardant le même numéro auquel il sera identifié. Cette technique dit-il, permettra de bloquer ou de retracer le téléphone ou un individu en cas de perte. Cet outil, admet-il, permettra de protéger la compétitivité sur le marché national.

“ La DIGICEL ne m’a jamais acheté” soutient le directeur du CONATEL dans le but de répondre ses  à détracteurs qui, affirme-t-il, qu’il fait du favoritisme. Cependant, il est d’avis que la NATCOM doit essayer d’atténuer ses faiblesses. S’il veut avoir des résultats satisfaisants, a-t-il lancé, il ne doit pas avoir peur de dépenser à cet effet.

Fonds National de l’Education (FNE)

Le Fonds National de l’Education dont plusieurs acteurs de la vie national s’inquiétaient de son utilisation est toujours et continu de grossir. Il serait autour de 41 millions de dollars américains, informe Jean Mary Guillaume Directeur General du Conseil National de Télécommunications (CONATEL)

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *