Home 5 Actualités 5 L’Affaire Pierre-Louis : Maitre Canton fait le point

L’Affaire Pierre-Louis : Maitre Canton fait le point

Madame Marie Danielle Bernadin devait être en prison à cause des mensonges qu’elle a osée proférer à l’encontre de Maitre Josué Pierre Louis. C’est en ces termes que Maitre Fritzto Canton, Avocat de l’accusé s’est exprimé, le Mardi 19 Décembre 2012, sur les ondes de SCOOP FM, alors qu’il participait à l’émission « Haïti-Débat » animée par l’animateur vedette et propriétaire de la Station, Garry Pierre Paul Charles. Il qualifie de légèreté la décision du juge, Joseph Jeudilien d’interdire son client de quitter le pays. D’un autre coté, il soutient que le juge a pris cette décision par souci d’equivalence, probablement, laisse-t-il entendre, pour mieux appréhender le dossier et procéder à l’arrestation de Madame Bernadin pour dit-il mensonge éhonté, déclaration calomnieuse, etc.

Maitre Fritzto Canton, persiste et signe, il a bien eu une relation entre les deux concernés. Il soutient avoir des preuves compromettantes devant, dit-il permettre au juge d’instruction de faire œuvre qui vaille dans le dossier. Il s’est dit confiant dans la force de ses arguments.

Il s’est dit convaincu qu’il n’y pas eu de relation sexuelle entre son client et la présumé victime. Par ailleurs, Maitre Canton dit souhaiter qu’une issue favorable soit trouvée à cette affaire. En outre, l’homme de loi  n’hésite pas à exprimer ses pressentiments quant à une éventuelle victoire de son client.

Evans Paul appelé lui aussi

Soulignons également que l’ex- coordonateur général du KID, Evans Paul a été invité à comparaitre, le mardi 18 décembre 2012, par devant le juge d’Instruction, Maitre Joseph Jeudillien Fanfan toujours dans le cadre de cette affaire. Une invitation dont il n’a pas répondu pour vice de forme, a-t-il tenu à expliquer alors qu’il participait a l’émission « Haïti-Débat ».

Evens Paul soutient qu’effectivement une rencontre avait eu lieu à son local, sis à Pétion-Ville mais n’a rien à voir à ce dossier. Cependant,  l’ex leader de la « KID » avance plusieurs arguments mettant à nu le système judiciaire haïtien.  N’étant pas un spécialiste en Droit, il apparait vouloir faire la leçon au juge d’instruction qui, selon ses propos a commis pas mal de gaffes dès l’entame du dossier. Mis à part, explique-t-il, les erreurs d’écriture dans son prénom, le messager qui, dit-il, lui a apporté la lettre qui devait être un huissier ce qui n’était pas le cas. Par ailleurs, il critique le manque de respect du juge pour les plaignants en prenant  des rendez-vous que lui-même n’est  pas tenu de respecter.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *