Home Actualités Plus de 221 millions de gourdes pour venir en aide aux victimes de Sandy
Actualités - octobre 26, 2012

Plus de 221 millions de gourdes pour venir en aide aux victimes de Sandy

Alors que dans plusieurs régions du pays les cris s’élèvent pour invoquer l’aide des autorités, à Port-au-Prince le pouvoir central envisage de mettre plus de 220 million de gourdes dans le budget d’urgence  en vue de venir en aide aux personnes victimes du passage de la tempête Sandy.

 

221 millions de gourdes est la somme prévue par le Gouvernement haïtien pour venir en aide aux victimes du passage de la tempête Sandy dans les prochaines 48 heures. A partir du dimanche 28 Octobre, les sinistrés vont commencer à recevoir des bonds et des paniers d’urgence, des repas chauds, etc. les autorités procéderont également aux déplacements de certains camps.

Si le passage de la tempête Isaac était passé sans faire trop de dégâts, celui de Sandy ne semble pas nous laisser cette chance. En  effet, le bilan partiel fait déjà état de près 26 morts, plus de 6000 personnes déplacées et plusieurs endroits inondés. Toutefois, les régions les plus touchées restent le sud et la Grand-Anse. Pendant les victimes continuent  de se plaindre, Sandy suit son petit bonhomme de chemin vers la partie Est des Etats-Unis. Entre temps, une amélioration de la situation météorologique n’est pas pour aujourd’hui. Car, l’alerte rouge est toujours maintenue pour les départements du Sud, sud-est, Grand-Anse et le grand Nord qui devra encore recevoir de fortes pluies

Processus de distribution

Tout d’abord, les autorités avant de procéder à l’aide massive de la population sinistrée, une évaluation des zones touchees sera effectuée. 10,000 kits alimentaires (produits locaux et importés), 10,000 repas, 150,000 bouteilles d’eau sont, entre autres, quelques moyens dont dispose la protection civile pour répondre à l’urgence après le passage de la Tempête Sandy.                           .


L’assistance à la population concerne 5 départements, qui recevront 100,000 bons d’urgences (1000 Gourdes/bons), 50,000 paniers (nourriture et kits d’hygiène). Pour l’Ouest, relèvement des camps, 1000 familles relogées. Pour le Sud et l’Ouest, les cantines mobiles distribueront 180,000 plats chauds.

Concernant l’appui aux délégations, le budget pour l’Ouest reste à déterminer, 3 millions de Gourdes pour le Sud, 2.5 millions de Gourdes pour le Sud-est, 2.5 millions de Gourdes pour les Nippes, 3 millions de Gourdes pour les Grande Anse.

Répartition de l’Aide à la population

Chaque département dispose d’un fond et des aides en natures pour répondre aux besoins des sinistrés. Pour le département de l’Ouest, un budget de 2,317,000 de dollars sera décaissé

pour aider près de 95,000 familles bénéficiaires. Par ailleurs,  20,000 paniers, 50,000 bons, 24,000 plats chauds, 1,000 personnes évacuées.


Pour le département du Sud il y a un budget de 1, 050,000 de dollars pour 69,000 familles bénéficiaires (15,000 paniers, 30,000 bons, 24,000 plats chauds).

Pour le département du Sud-est il y a un budget de 475,000 dollars pour 20,000 familles bénéficiaires (5,000 paniers, 15,000 bons).

Pour le département des Nippes il y a un budget de 350,000 dollars pour 15,000 familles bénéficiaires (5,000 paniers, 10,000 bons).

Pour le département de la Grande Anse il y a un budget de 475,000 dollars pour 20,000 familles bénéficiaires (5,000 paniers, 15,000 bons).

Pour un grand total de 219,000 familles bénéficiaires, 5 millions de dollars américains et 1, 095,000 personnes bénéficiaires.

Au niveau du Centre d’hébergement de Marassa : 14,403 familles ont été évacuées, Marassa 10 : 92 familles, Campus GhESkio, : 472 familles.

La distribution est repartie en fonction des besoins exprimés par la Direction de la Protection Civile pour venir en aide aux sinistrés. C’est-à-dire, qu’il revient à la DPC de procéder à des analyses de l’impact de la tempête au niveau des départements. Entre autres, les personnes handicapées seront favorisées dans cette vague de distribution (328 familles dans le camp de Delmas 2).

Les autorités veulent du même coup, supporter la production Nationale en utilisant des produits locaux dans les kits qui seront distribués (produits locaux : riz, pois, maïs…) en coordination avec les associations et le secteur privé possédant des stocks de produits locaux. Cette approche permet d’investir pour relancer la production nationale, notamment dans l’Artibonite. Le Gouvernement demande que tous les kits distribués soit constitués de produit « lakay ».

Les distributions seront faites par le réseau de distribution de la DPC et les délégations du Ministères des Affaires Sociales et du Travail. La supervision sera faite par les délégués et les Vice-délégués et la DPC assurera la coordination avec les humanitaires.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *