Home 5 Actualités 5 Martelly ne fait que compliquer la crise du pays, de l’avis de Gabriel Fortuné
fortune_g

Martelly ne fait que compliquer la crise du pays, de l’avis de Gabriel Fortuné

fortune_gDe passage dans la Capitale de Haïtienne, ce mardi 9 Octobre 2012, l’ex -délégué départemental du sud, Gabriel Fortune également l’un des initiateurs du grand mouvement de grève qui a eu lieu dans ce département a rendu une visite surprise dans les locaux de  SCOOP FM à l’heure de l’émission très prisée << Haïti-débat>>. L’ex- sénateur a voulu par cet acte partager sa compréhension de la situation socio politique du pays, notamment dans le sud. Pour ce dernier, le régime Martelly au lieu d’apporter des solutions à la crise socio-politique dont  le peuple  est en proie depuis plusieurs décennies n’a fait que l’empirer.

Gabriel Fortune n’en démorde pas, le pouvoir Martelly dit-il a commis plusieurs bévues en se référant par la même occasion, à l’amendement avorté de la constitution de 1987 mis en vigueur par le pouvoir. Une constitution qui consacre la participation du pouvoir judiciaire dans le processus de création du Conseil Electoral Provisoire. Ce que l’opposant au président  Martelly trouve inconcevable. D’ailleurs, poursuit-il, l’un des moyens pouvant permettre de réparer cet acte qu’il considère comme une erreur serait de mettre en veilleuse la constitution.

Dette envers le Sud

A en croire les déclarations de Gabriel Fortuné, le Président Martelly semble avoir une lourde dette envers le département du Sud, qui rappelle-t-il, à jouer un grand rôle dans la montée au pouvoir du régime « Tet Kale ». Les conséquences, étaient lourdes. Plusieurs institutions étaient parties en feu. La population du sud voulait à tout prix protéger leur vote. Selon les résultats, l’actuel chef de l’Etat avait obtenu près de 83% du suffrage dans le sud du pays.

La nouvelle de son éjection à la troisième place avait soulève lors des élections présidentielles de 2011 la colère de plusieurs habitants du pays. Mais, le gros des mouvements était dans le sud. Deux ans après, dit l’ex- sénateur, c’est avec effroi que les habitants de cette région  regardent le locataire du Palais National s’entourer de ses anciens ennemis pour mener la barque du pays. Dans sa déclaration, M. Fortune cite nommément l’ex- sénateur, Joseph Lambert, l’un des actuels conseillers du président de la république qui s’était montré, précise Gabriel Fortune, près à tout pour défendre le pouvoir de René Garcia Préval en cautionnant, ce que le représentant du sud appelle un coup d’Etat Electoral. Ce choix du Chef de l’Etat n’est pas innocent, ajoute-t-il. Cela prouve, d’après lui que le Président Martelly poursuit un plan macabre visant à fabriquer des élections « Pike Kole » ou truquées en bon français.

Martelly incapable de remporter des élections dans le sud

Fort de tout ce constat, M. Gabriel parait plus que jamais confiant de la chute considérable de la popularité du Président Martelly dans le sud du pays. D’après lui, tout le sud est déçu de la gouvernance actuelle. Il redoute, en outre, que le locataire du palais national puisse remporter un quelconque poste électif dans ce département.

Entre temps, celui-ci confie ne pas être à la recherche comme certains le veulent d’un « rache Manyok » mais plutôt une prise de conscience de la part de l’exécutif pour attaquer, ce qu’il appelle les vrais problèmes de la population. Autrement, il n’écarte pas la possibilité d’un coup de force, propos qu’il estime différent du terme coup d’Etat.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *