Home 5 Actualités 5 Les Femmes dans le viseur de l’UNFPA à l’ occasion de la 20e journée mondiale de la population

Les Femmes dans le viseur de l’UNFPA à l’ occasion de la 20e journée mondiale de la population

Le Fonds de Nations unies Pour la Population plaide en faveur du respect des droits des Femmes à l’ occasion de la journée mondiale de la population célébrée le 11 juillet de chaque année.  « Réagir à la crise économique : investir dans les femmes est un choix avisé. », est le thème retenu pour cette vingtième journée. La représentante du Fonds des Nations Unies pour la Population en Haïti, Tania Patriota explique qu’à travers ce thème, l’agence onusienne veut attirer l’attention de tout un chacun sur les dimensions de la crise actuelle et ses répercussions sur les couches les plus vulnérables comme les femmes et les jeunes filles. Le Fonds des Unies pour la population a appelé les gouvernements à investir dans le processus visant à améliorer les conditions sociales des femmes.  « Cette crise est en train d’affecter surtout les femmes et les jeunes filles qui sont les moins favorisées dans les pays en développement. », a estime Tania Patriota, soutenant que l’UNFPA considère les femmes comme les agents de  développement économique.  Des études menées dans divers pays du monde dont Haïti font état du rôle fondamental de la femme dans la société et cela peut se révéler beaucoup plus important si leurs droits sont respectés (droits à la sante, à l’éducation et à la formation professionnelle), a-t-elle poursuivi.  Madame Patriota a aussi rappelé que les femmes ont des droits à une éducation, à la formation et à un accès aux services de santé aux même titre que les hommes, qui ont été réconnus depuis fort longtemps des suites d’une convention qui s’est tenue vers les années 60. Ces prescrits portent les Nations Unies à mettre en exergue, pour cette vingtième journée mondiale de la population, la nécessité d’investir dans les femmes.  Selon des chiffres de l’UNFPA, près d’un demi-million de femmes meurent chaque année pendant ou après accouchement ou sont victimes d’infirmités liées à la grossesse en raison de soins insuffisants. La représentante de l’UNFPA en Haïti croit qu’un investissement en planification familiale peut réduire à pas moins de 40% le nombre de décès maternels.   Depuis 1987, cette journée est célébrée dans plus de 140 pays dans le monde sous les auspices du Fonds des Nations Unies pour la Population, afin de sensibiliser les responsables sur les questions de population et de développement.Ha    

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *