Home Actualités Haïti : l’Onu veut que la « politique zéro tolérance » soit appliquée au sein de la Minustah
Actualités - septembre 16, 2011

Haïti : l’Onu veut que la « politique zéro tolérance » soit appliquée au sein de la Minustah

Une délégation des Nations unies se trouve en Haïti en vue de se renseigner sur l’application de la politique « zéro tolérance » prônée par l’Organisation mondiale et s’assurer qu’elle soit bien respectéeau niveau de la Mission onusienne pour le maintien de la Paix en Haïti.

Cette délégation conduite par le sous-secrétaire général aux appuis du maintien de la Paix de l’Onu, Anthony Bambery, est également composée du conseiller militaire du secrétaire général des opérations du maintien de la Paix et du secrétaire général de la composante policière des Nations unies.

Concernant le viol commis par des soldats uruguayens sur un adolescent haïtien, le Secrétaire général de l’Onu s’est dit choqué par un tel acte, a rapporté le sous-secrétaire général aux appuis du maintien de la Paix.

Anthony Bambery a au nom de Ban Ki-moon assuré qu’une enquête est en cours autour de ce dossier et les Nations unies vont rendre justice à Johny Jean victimes des sévices sexuelles commises par les casques bleus et dédommager sa famille

Le Secrétaire général aux appuis du maintien de la Paix de l’Onu a par ailleurs donné l’assurance que la justice uruguayenne va juger correctement ses soldats cités dans ce scandale sexuel.

Enfin, Anthonal Bambery souhaite l’adoption de mesures draconiennes en vue de mettre un terme à ses pratiques au niveau de la Minustah.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *