Home 5 Actualités 5 Haïti : La police et la Minustah à la recherche de Gaillot Dorsainvil, la résidence d’un activiste proche du parti INITE perquisitionnée
Gaillot

Haïti : La police et la Minustah à la recherche de Gaillot Dorsainvil, la résidence d’un activiste proche du parti INITE perquisitionnée

GaillotLa police haïtienne aidée par des soldats de la Force des nations unies en Haïti (Minustah) a effectué mercredi soir une perquisition dans la résidence privée de l’activiste proche de la plateforme INITE, René Monplaisir, à Thiote (Sud-est), à la recherche du président du Conseil électoral provisoire, Gaillot Dorsainvil.

L’opération de fouille a été menée en présence d’un juge de paix, indique-t-on.

Cette perquisition a été dénoncée par les sénateurs Moise Jean Charles Joseph Lambert, respectivement membre et coordonnateur national de INITE, le parti de l’ancien président René Préval.

« Il s’agit d’une intimidation politique », a dénoncé le sénateur Jean Charles qui n’a pas hésité à citer le président de la république Michel Joseph Martelly dans cette affaire.

L’élu du Nord exhorte les autorités à se démarquer de cette « pratique visant à terroriser des citoyens paisibles ».

De son côté, le sénateur Joseph Lambert a également critiqué sévèrement l’agissement des forces de l’ordre contre la résidence privée de l’activiste René Momplaisir, proche son parti.

Joseph Lambert qui, tout comme son collègue Moise Jean Charles, qualifie cette démarche de « persécutions politiques », a déclaré que « René Momplaisir n’a rien à voir avec Gaillot-Dorsainvil. »

Depuis plusieurs semaines, bien avant  les élections législatives partielles du 29 mai dernier dans trois circonscriptions, Gaillot Dorsainvil ne s’est pas présenté au Conseil électoral provisoire.

Le président du Conseil électoral a boudé deux convocations du Parquet de Port-au-Prince, et une invitation d’une commission sénatoriale chargée d’enquêter sur les irrégularités et les dénonciations de corruption ayant émaillé le deuxième tour des élections législatives.

Les informations autour du président du CEP sont très contradictoires.  Certaines voulant faire croire que M. Dorsainvil se trouverait en République dominicaine alors que d’autres laissent entendre qu’il serait dans le pays.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *