Usaid1
Home Actualités Tuée par la bureaucratie: Une histoire de négligence dans un Camp pris en charge par l’USAID / OFDA
Actualités - mai 20, 2011

Tuée par la bureaucratie: Une histoire de négligence dans un Camp pris en charge par l’USAID / OFDA

Usaid1Plus tôt, nous nous sommes référés au rapport de l’inspecteur général qui est extrêmement critique envers l’USAID / OFDA (Office of Foreign Disaster Assistance)  et les efforts de leurs institutions partenaires dans la fourniture de logements aux Haïtiens déplacés. L’enquête, cependant, a également soulevé une question distincte, fondée sur le fait que “l’USAID / OFDA  a été mandaté pour  sauver des vies, soulager la souffrance, et de réduire l’impact économique du récent tremblement de terre en Haïti.”

La vérification a indiqué que:

Dans le cadre de l’audit, l’équipe de vérification a visité un camp où l’USAID / OFDA finançait la construction de 800 abris. Nous y avons rencontré quelqu’un qui se mourait du cancer du sein. La partie droite de la poitrine de la femme  était une plaie ouverte, et elle souffrait de grandes douleurs.

Soucieux du bien-être de cette personne, l’équipe de vérification a alerté les responsables des institutions partenaires de l’USAID dans ce camp afin de leur informer que la femme avait besoin de l’aide médicale immédiate. Les membres de l’équipe de vérification ont demandé si l’institution ne pourrait utiliser ses contacts (connaissances des ressources communautaires locales) pour demander de l’aide. Par contre, ils ont fait comprendre aux vérificateurs que beaucoup de gens sont malades en Haïti et que l’aide  à une personne entraînerait d’autres  de demander de l’aide.

L’équipe de vérification a informé l’USAID / OFDA de la situation, mais un officiel lui a dit  que l’USAID / OFDA ne pouvait rien faire et que la question devrait être abordée avec l’organisme en charge du camp.

Finalement, «les responsables ont convenu de se pencher sur la question et de revoir l’accès aux soins médicaux dans le camp.” La femme a été hospitalisée le 3 Janvier pour une nuit, mais le 6 Janvier 2011, la femme est morte.

L’enquête conclut:

USAID / OFDA  finance la construction d’abris provisoires dans un camp en  fournissant une protection pour une partie vulnérable de la population touchée par le séisme d’Haïti. L’organisme sous contrat avec USAID/OFDA a délivré ce qui a été prévu dans les conditions de l’accord, la fourniture d’abris, mais il n’avait pas prévu qu’en abritant une population de personnes vulnérables, il faudrait la planification des soins médicaux. Il n’y avait ni un chef de camp, ni assistance médicale dans le camp, et les fonctionnaires n’étaient pas prêts à référer les personnes malades à l’une des nombreuses organisations d’aide médicale établie dans la zone. En conséquence, les gens vivant dans les abris provisoires ne reçoivent pas  les soins médicaux appropriés. Afin d’éviter la répétition de situation pareille   dans d’autres camps où travaille l’USAID / OFDA, nous faisons la recommandation suivante:

Recommandation 7. Nous recommandons que l’USAID / Office of Foreign Disaster Assistance, en collaboration avec ses institutions partenaires développent et mettent en œuvre des procédures pour identifier les ressources(Institutions) humanitaires disponibles afin que les bénéficiaires vulnérables puissent y être visés en temps opportun.

La direction de l’USAID / OFDA n’a pas répondu à cette recommandation.

Friday, 06 May 2011

CEPR : Center for Economic and Policy Research

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *