Home Actualités Haïti /Presse/Martelly : Très tôt, il faut s’indigner
Actualités - mars 11, 2011

Haïti /Presse/Martelly : Très tôt, il faut s’indigner

Déclaration du Groupe Médialternatif, en date du 11 mars 2011

Le Groupe Médialternatif (GM) prend très au sérieux les menaces proférées à l’éditeur et journaliste de son agence en ligne AlterPresse, Gotson Pierre, et par ricochet à l’ensemble de la corporation journalistique, par le candidat à la présidence Joseph Michel Martelly, lors du débat télévisé du mercredi 9 mars 2011.

Interrogé sur sa capacité de gestion en référence à un dossier d’intérêt public concernant ses dettes envers les banques américaines et son aptitude à assumer ses responsabilités, Martelly a piqué une colère et a lancé : « Kite l vini / Se voye yo voye l / M ap tann li ». Il a explicitement évoqué de possibles représailles de « la rue ».

Faut-il croire que Martelly a une liste de journalistes qu’il ne tolère pas ou qu’il croit agir en sa défaveur ?

Les graves déclarations du candidat peuvent être considérées, à raison, comme des menaces à la liberté de la presse et d’expression, qui sont des acquis du 7 février 1986, date de la chute de la dictature sanguinaire des Duvalier.

Le GM salue la vigilance de la presse nationale et internationale, qui a relevé ces écarts, et invite l’ensemble de la corporation ainsi que la société toute entière à tirer conséquence de la position d’agression envers les médias et journalistes, affichée par Martelly, qui brigue le fauteuil présidentiel de la république.

Le Groupe Médialternatif se réserve le droit de prendre des dispositions appropriées face à la résurgence de menaces institutionnelles à l’exercice libre du métier de journaliste, garanti par la Constitution du 29 mars 1987.

Pour le Conseil de Gestion du GM,

Ronald Colbert

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *