Home 5 Actualités 5 La Croix-Rouge et le Croissant-Rouge chiffrent la valeur économique de leur réseau de volontaires en milliards de dollars

La Croix-Rouge et le Croissant-Rouge chiffrent la valeur économique de leur réseau de volontaires en milliards de dollars

Tadateru Konoé, président de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et volontaire de longue date, a présenté aujourd’hui( 25 janvier 2011) un rapport dans lequel est pour la première fois estimée la valeur économique du travail accompli par les volontaires du Mouvement.


“C’est avec une grande fierté que je puis aujourd’hui annoncer que les services assurés dans les situations d’urgence et au jour le jour, dans le cadre d’initiatives communautaires de développement, par notre réseau mondial de volontaires Croix-Rouge et Croissant-Rouge représente une valeur économique de quelque 6 milliards de dollars US”, a déclaré M. Konoé.

Le rapport indique pour la première fois aussi la proportion entre employés et volontaires au sein du réseau humanitaire, mettant ainsi en évidence une valeur ajoutée substantielle pour les contributions des donateurs, que ce soit dans le contexte des opérations de secours ou des programmes de développement communautaire. Le ratio s’établit à 1:20 en moyenne – ce qui signifie que les organisations de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge comptent 20 volontaires pour 1 employé rémunéré – mais il est beaucoup plus élevé encore dans certaines régions, atteignant 1:327 en Afrique subsaharienne et jusqu’à 1:432 en Asie du Sud-Est.

Le nombre total des volontaires se chiffre quant à lui à 13,1 millions, soit davantage que la population de la Grèce ou du Cambodge et deux fois celle de Singapour.

Le président Konoé a souligné que le but de cette étude – conduite par Dalberg et basée sur une méthodologie reconnue par l’Organisation internationale du travail (OIT) et le John Hopkins University Centre for Civil Society Studies – consistait à mettre en lumière l’apport des volontaires afin d’inciter les gouvernements à adapter leurs législations en conséquence, de promouvoir la prise en compte de cette contribution dans les indicateurs économiques officiels et d’encourager une culture du volontariat à travers toute la planète.

“Pour marquer cette année de célébration des volontaires et du volontariat à travers le monde, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge appelle les gouvernements à reconnaître publiquement la valeur économique du volontariat en intégrant leur contribution dans les indicateurs économiques et sociaux qui servent de base aux prises de décision et à la planification des politiques au plus haut niveau.

“Nous invitons également les gouvernements du monde entier à améliorer la protection des volontaires en s’attaquant aux carences et obstacles législatifs et politiques auxquels se heurte le bénévolat dans des domaines comme la responsabilité civile ou pénale, les assurances, la santé et la sécurité”, a ajouté M. Konoé.

“Il y a un an à peine, la rapide mobilisation des volontaires de la Croix-Rouge haïtienne a illustré une fois de plus l’inestimable contribution sociale de cette forme d’engagement”, a-t-il souligné. “Les volontaires locaux ont pu prendre une part active aux efforts de recherche, de sauvetage et de premiers secours dans les heures qui ont suivi le tremblement de terre parce qu’ils connaissent mieux que personne les communautés dont ils font partie. Puis, quand le choléra s’est abattu sur leurs concitoyens, ils sont allés de maison en maison, d’abri en abri pour expliquer à leurs voisins comment éviter la contamination. Ils savent où trouver les gens et représentent pour eux une source d’information digne de confiance en raison même de leur appartenance à la communauté.”

Cette année, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a également lancé une campagne de communication invitant les citoyens du monde entier à “réveiller le volontaire qui sommeille en eux” en donnant de leur temps, en contribuant à créer un environnement plus sûr pour les bénévoles, en favorisant le volontariat sur les lieux de travail ou en explorant des approches novatrices pour inscrire l’action bénévole dans leur vie quotidienne.

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *