Home Actualités Haïti/Crise postélectorale : A la recherche d’une solution!
Actualités - décembre 27, 2010

Haïti/Crise postélectorale : A la recherche d’une solution!

Des hommes d’affaires, avocats, conseillers, tous proches respectivement de René Préval, Jude Célestin, Mirlande Manigat et de Michel Martelly s’étaient réunis à la fin de la semaine écoulée dans  restaurant de luxe  de Pétion-ville. Leur projet consistait à chercher une solution qui se voudrait démocratique et constitutionnelle à la crise nées des élections du 28 novembre.

Après plusieurs heures de discussions, ils n’étaient pas parvenus à une entente, ce pourquoi ils avaient organisé cette rencontre. Malgré tout, les délégués de ces groupes auxquels incombe un rôle majeur dans l’actuel problème électoral projettent de se réunir cette semaine toujours à la recherche d’une solution.

En dépit, de la position exprimée jeudi par René Préval sur la possibilité de placer un gouvernement de transition à la tête du pays après le 7 février 2011, la communauté internationale semble réfléchir sérieusement à cette option. Si ce sera l’option à adopter, elle souhaite que des personnalités de la diaspora puissent faire partie de cette nouvelle équipe gouvernementale.

La mission de l’OEA ?

La commission de l’OEA chargée de la vérification des procès-verbaux devrait commencer à travailler ce lundi 27 décembre, nonobstant les critiques formulées par la majorité des acteurs politiques impliquées dans le processus électoral, exit ceux de la plate-forme ‘’Inite’’.

Par contre, le secrétaire général adjoint de l’organisation hémisphérique a indiqué dimanche qu’ils attendent que les autorités haïtiennes précisent les termes de référence de cette mission avant que cette dernière débute son travail. Tant qu’un accord ne soit pas dégagé sur les termes de cette mission, nous n’enverrons pas nos experts, a laissé entendre l’ambassadeur Albert Ramdin.

Cette mission de l’OEA serait composée de deux experts juridiques, deux experts électoraux, un statisticien et un spécialiste des technologies de l’information.

Dans la même veine, Jacques Bernard qui était venu inspecter le processus de tabulation des résultats des élections du 28 novembre aurait remis son rapport à l’administration américaine, selon une source généralement bien informée.

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *