Home Actualités Haïti-Reconstruction : la Cirh a déjà approuvé 53 projets d’une valeur de 3,1 milliards $US
Actualités - décembre 16, 2010

Haïti-Reconstruction : la Cirh a déjà approuvé 53 projets d’une valeur de 3,1 milliards $US

L’ex-président américain Bill Clinton, Envoyé spécial du Secrétaire général de l’Onu pour Haïti, a déclaré mercredi 15 décembre qu’il était confiant que les bailleurs de font vont honorer leurs engagements envers Haïti. La Cirh, l’instance chargée de la reconstruction du pays, a déjà approuvé 53 projets pour un montant de 3,1 milliards de dollars américains.

Lors d’une conférence de presse mercredi à Port-au-Prince après avoir conduit 24 heures plus tôt, en République dominicaine, la 4e réunion de la Commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti (Cirh) dont il est le co-président,  M. Clinton a déclaré comprendre la frustration du peuple haïtien et donné la garantie que ses conditions de vie devraient être améliorées d’ici à l’année prochaine.

La commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti a approuvée 4 nouveaux projets pour une enveloppe de 500 millions de dollars. Ces projets portent sur l’éducation, la santé et la création d’emplois, a indiqué le co-président de l’instance chargé de conduire à la reconstruction d’Haïti.

La Cirh s’est fixé plusieurs objectifs qu’il devra atteindre d’ici la fin de 2011 dont la construction de logement pour retirer dans les camps de fortune 400 mille sinistrés avant la fin du mois d’octobre 2011.  

Dans l’éducation, un secteur que le chef de l’Etat avait défendu fermement. La commission dégagera des fonds pour la construction de 250 bâtiments scolaires temporaires et 60 écoles primaires dans les sections communales haïtiennes.

Durant ces quatre cessions, le Conseil d’administration de la Cirh a approuvé environ 53 projets pour une valeur globale de 3,1 milliards de dollars américains.

 « Un gouvernement légitime pour mener la reconstruction du pays. »

Concernant la crise électorale haïtienne, le co-président de la commission intérimaire pour la reconstruction du pays caribéen dévasté par un terrible tremblement de terre le 12 janvier 2010 a déclaré qu’il ne vient pas en Haïti pour faire de la politique.

« Je n’ai pas de candidat. Mon candidat est le processus de reconstruction et le futur d’Haïti », a dit Bill Clinton, indiquant que ses priorités consistent à encourager les donateurs à honorer leurs engagements envers Haïti, inciter les investisseurs à venir faire affaires dans le pays et aider dans la lutte contre l’épidémie de choléra en vue d’assurer un meilleur futur pour le peuple haïtien.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *