Home Image Du Jour! Haïti débat : Pendant que le gouvernement décide de revoir à la hausse les prix des produits pétroliers, les avantages des ministres sont toujours maintenus, signale Abel Descollines
Image Du Jour! - septembre 22, 2022

Haïti débat : Pendant que le gouvernement décide de revoir à la hausse les prix des produits pétroliers, les avantages des ministres sont toujours maintenus, signale Abel Descollines

La situation est inquiétante. Elle présage d’autres explosions sociales. Du train que ça va, on ne peut avancer qu’il n’y aurait pas d’autres soulèvements populaires dans le pays, avise l’ex député Abel Descollines, à l’émission Haïti débat, ce jeudi, réagissant sur la situation de crise haïtienne inhérente à la décision du gouvernement de réviser à la hausse les prix des produits pétroliers sur le marché local.

Nous autres, au niveau du CADOA, indique Monsieur Descollines, nous aurions pu accepter que le gouvernement revoit à la hausse le prix du carburant parce que ça évolue sur le marché international. Le problème, c’est que pendant que le gouvernement décide de monter le cours du gaz dans le pays, tous les avantages des ministres sont toujours maintenus.

L’État, déplore Abel Descollines, ne fait pas preuve d’équité. Cette explosion sociale montre que ce gouvernement est un gouvernement prédateur qui prend des mesures anti peuple, anti sociales. Le Premier ministre Ariel Henry a pris une décision de lâcheté.

L’ancien parlementaire en a profité pour réagir aussi sur la déclaration du Secrétaire général des nations unies, Antonio Guterres, assimilant le mouvement populaire à un mouvement de gangs.

La déclaration de Monsieur Guterres, réfute-t-il, a été faite à dessein pour continuer à ternir l’image du pays, pour exprimer des mépris à l’égard du peuple haïtien. C’est inacceptable.

Le pays doit avoir des hommes capables de regarder les blancs droit dans les yeux. Nous avons des intérêts de recouvrer notre souveraineté de peuple. Vu le mépris du gouvernement par rapport à la population, il se pourrait bien que ce ne soit pas pour demain un apaisement société dans le pays, prévient le représentant du Collectif des Anciens Députés de l’Opposition et Alliés.

Mozard Lombard,
Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,
Tél: (509) 3247-1145,
Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.