Home 5 Actualités 5 Haïti/Economie : Signature d’un protocole d’accord pour promouvoir le développement d’une zone industrielle dans le Nord d’Haïti

Haïti/Economie : Signature d’un protocole d’accord pour promouvoir le développement d’une zone industrielle dans le Nord d’Haïti

Un groupe d’acteurs divers des secteurs public et privé représentés par le Ministère de l’Economie et des Finances d’Haïti, Hansoll Textile Ltd (Corée), la Banque Interaméricaine de Développement (BID), et le Département d’État des États-Unis, ont paraphé, le mardi 17 aout, à l’occasion de la deuxième réunion de la CIRH, un protocole d’accord en vue du développement d’une zone industrielle dans le Nord d’Haïti. Nous publions in extenso un communiqué de l’Ambassade des Etats-Unis à Port-au-Prince relatif à la signature de ce Protocole d’accord.

 Communiqué de l’Ambassade des Etats-Unis à Port-au-Prince

Un groupe d’acteurs divers du secteur public et privé signent un Protocole d’Accord pour promouvoir le développement d’une zone industrielle en Haïti

Les participants sont le Ministère de l’Économie et des Finances d’Haïti, Hansoll Textile Ltd,. La Banque Interaméricaine de Développement (BID), et le Département d’État des États-Unis

Port-au-Prince, le 17 août 2010: Au cours de la deuxième réunion du Conseil de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti (CIRH), un groupe composé de divers parties a annoncé la signature d’un Protocole d’Accord  pour une coopération et une collaboration dans les activités qui visent la création de milliers d’emplois formels à travers le développement d’une zone industrielle mondialement compétitive et des opérations majeures de fabrication dans la région Nord d’Haïti.  Le Ministère de l’Économie et des Finances, Hansoll Textile Ltd (Corée), la Banque Interaméricaine de Développement (BID), et le Département d’État des États-Unis ont signé aujourd’hui en tant que participants de ce protocole d’accord.

Le Protocole d’Accord marque le premier effort de collaboration publique-privée pour agrandir le secteur de l’emploi et les exportations de  l’industrie de l’habillement depuis le tremblement de terre du 12 janvier et la signature du Programme de Redressement Économique pour Haïti (HELP) qui améliore les privilèges de commerce pour Haïti.  En exécutant le protocole d’accord, les parties ont garanti que leur travail serait en conformité avec le Plan d’Action National du gouvernement d’Haïti et à sa priorité de nouveaux centres de développement qui supportent des opportunités économiques prometteuses pour la croissance future d’Haïti. En signant le protocole d’accord, les parties ont également exprimé leurs attentes à ce que toutes les nouvelles manufactures de textile en Haïti répondent aux normes du travail par leur participation dans le programme continu « Better  Work for Haiti» de l’Organisation Internationale du Travail (OIT).

Les participants du Protocole d’Accord travaillent ensemble pour planifier le développement d’une zone industrielle y compris l’infrastructure de support et les mécanismes de financement requis. Le gouvernement haïtien, travaillant avec son comité tripartite secteur privé-gouvernement-emploi, pour l’exécution de la loi HOPE (devenu HELP), ainsi qu’avec ses  Ministères de l’Économie et des Finances et du Commerce et de l’Industrie, et la Banque Interaméricaine de Développement (BID), étudient les moyens de financer la construction de la zone industrielle et des routes qui y accèdent, tandis que Hansoll identifie des sites et les besoins en infrastructures nécessaires pour soutenir des milliers d’emplois dans le secteur de l’habillement haïtien.  Le gouvernement des États-Unis évalue les besoins nécessaires en électricité, logement et port pour la construction d’une telle zone.   Avec la récente promulgation de la Loi HELP par le Congrès américain, les entreprises de l’industrie de l’habillement ont exprimé leur intérêt à augmenter leur approvisionnement en Haïti pour bénéficier des privilèges de franchise offerts pour faciliter l’exportation vers le marché américain.  La valeur des exportations de l’industrie de l’habillement haïtien vers les États-Unis (512 millions de dollars) s’est élevée à environ 10% du PIB d’Haïti en 2009, mais, ceci représente une fraction des niveaux qui existaient au début des années 1990.  Alors que l’industrie emploie actuellement plus de 25.000 Haïtiens, au début des années 1990, il y avait au moins 60.000 ouvriers dans le secteur de l’habillement en Haïti. Les participants du Protocole d’Accord saisissent les opportunités de développement dans le secteur pour aider Haïti sur sa voie de croissance économique et pour créer le plus grand nombre d’emplois jamais atteint dans le secteur.

« La signature du Protocole d’Accord d’aujourd’hui souligne l’importance de la coopération entre le Gouvernement haïtien, les investisseurs privés et les partenaires internationaux dans l’établissement d’une économie plus forte pour une nation plus prospère », a déclaré le Premier Ministre Jean-Max Bellerive.  « Les produits du secteur de l’habillement représentent le volume le plus élevé d’exportations et sont vitaux pour notre croissance économique.  La signature du Protocole d’Accord constitue la première étape pour apporter les bénéfices de cette industrie en expansion dans le Nord d’Haïti, conformément avec la vision du gouvernement pour la création de nouvelles opportunités économiques en dehors de Port-au-Prince ».

« Afin qu’Haïti puisse mieux se reconstruire, nous devons travailler ensemble à investir dans des projets de développement durable sur le long terme et l’industrie de l’habillement constitue un grand exemple d’un secteur où l’investissement étranger va supporter l’économie locale » a déclaré Cheryl D. Mills, Conseillère et Chef de Cabinet du Secrétaire d’État Hillary Clinton.  «Les États-Unis et nos co-signataires franchissent une étape importante pour offrir au peuple haïtien une réelle opportunité de reconstruire leur mode de vie et d’en garder une certaine stabilité pour les années à venir.  Les États-Unis, tout comme les autres bailleurs qui ont participé le 31 mars dernier à la conférence sur Haïti à New York,  veulent s’assurer que l’aide fournie à Haïti lui permette d’avoir la chance d’accroitre son économie au lieu de renforcer sa dépendance de l’aide internationale ».

 « La Banque Interaméricaine de Développement s’engage à aider Haïti à établir les conditions adéquates pour attirer les investissements du secteur privé pouvant générer des emplois massifs.  Ce projet pourrait éventuellement aboutir à la création de quelques 120.000 emplois » a déclaré le responsable du Haiti Response Group de la BID,  Agustin Aguerre.  « En plus, en installant cette zone industrielle dans le Nord, nous allons également supporter le gouvernement haïtien dans sa démarche de décentralisation et de développement économique dans d’autres régions du pays ».

« Nous sommes très honorés et très fiers de contribuer aux efforts visant à offrir de nouvelles opportunités économiques au peuple haïtien »  a déclaré J. S. Lee, Président de Hansoll Textile Lts.  « Nous sommes inspirés en tant que compagnie à apporter une contribution positive dans la  vie de dizaines de milliers de familles haïtiennes, et au nom du peuple haïtien, nous nous engageons à jouer notre partition afin de poursuivre cet effort dans cette situation d’urgence ».

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *