Home Actualités Haïti/Election Présidentielle: Le tribunal électoral rend son verdict
Actualités - août 15, 2010

Haïti/Election Présidentielle: Le tribunal électoral rend son verdict

Le bureau du contentieux électoral départemental de l’Ouest (BCED) a annoncé le dimanche 15 aout le rejet  de deux candidatures à la présidence, après avoir auditionné les neuf cas de contestation qui y étaient déposés. Il s’agit de celles de Jean Bertin qui a fait le dépôt de ses pièces sous la bannière du parti socialiste haïtien (PSH), et de l’ex-ministre Lesly Voltaire qui s’est inscrit sous le label de ‘’Ansanm nou fò’’. Entre temps, le Conseil électoral devrait publier la liste des candidats agréés ce mardi 17 aout 2010.

Suivant le verdict rendu public, le tribunal électoral a approuvé la contestation  déposée contre M. Jean Bertin à cause que le parti sous lequel il souhaite participer à la course présidentielle de novembre, a savoir le PSH, n’est pas habilité à inscrire de candidat, parce qu’il a fait alliance avec la plateforme ‘’Force 2010’’. En revanche, la contestation a l’encontre du candidat de Force 2010, le maire de Delmas, Wilson Jeudy, a été rejetée par le BCED.

Quant à M. Lesly Voltaire, ancien ministre sous la deuxième présidence de Jean Bertrand Arise, le tribunal électoral a acquiescé la contestation relative à l’absence de décharge qui a été déposé contre ce dernier. Selon le BCED, le document équivalent du certificat  de décharge présenté par M. Voltaire est invalide.

Huit des neuf cas de contestation ont été déposés par le même protestataire. Le bureau du contentieux électoral départemental ne s’est pas prononcé sur les sept autres cas de contestation, arguant n’avoir pas eu assez de preuves pour arrêter une décision.

Les candidatures des anciens Premiers Ministres, Jacques Edouard Alexis (MPH) et Yvon Neptune (Ayisyen pou Ayiti), ainsi que celle du Directeur General du CNE, Jude Célestin, (Inite), ont été contestées sur la base qu’ils n’ont pas eu la décharge de leur gestion. La mégastar Wyclef Jean, le chanteur du compas direct (rythme musical populaire haïtien) et Kesler Dalmassy (indépendant) sont reprochés par leur contestataire de ne pas résider dans le pays durant les cinq dernières années. Enfin, le maire de Delmas, Wylson Jeudy, dont la candidature a été contestée par certains dirigeants du PSH.  

Les deux candidats évincés ont 48 heures pour faire appel de la décision du BCED auprès du bureau du contentieux électoral national (BCEN).

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *