Alexis_et_Prval
Home Actualités Haïti/Politique/Election : Jacques Edouard Alexis reçu en audience privée par René Préval
Actualités - août 10, 2010

Haïti/Politique/Election : Jacques Edouard Alexis reçu en audience privée par René Préval

Alexis_et_PrvalL’ancien Premier ministre haïtien, Jacques Edouard Alexis, candidat à l’élection présidentielle de novembre, sous la bannière de MPH, a été reçu, ce mardi, en audience privée par le chef de l’état René Préval, a appris Scoop FM.

Sollicité par M. Alexis, la rencontre s’est déroulée à la résidence privée du Président Préval, située à Thomassin, dans les hauteurs de Pétion-Ville, périphérie est de la capitale haïtienne.

Jacques Edouard Alexis voulait expliquer au Président Préval, son ‘’ex-compagnon de lutte’’ [il a été son Premier ministre à deux reprises, 1999-2001 et 2006-2008], qu’il  n’a rien contre la plateforme ‘’Inite’’ mais par rapport à la velléité de certains dirigeants du parti dont les sénateurs Joseph Lambert et Kély C. Bastien de faire échec à sa candidature, il fallait à tout prix qu’il se présente sous un autre label.

En dehors des séquelles du rejet du choix de M. Alexis pour représenter ‘’Inite’’ à la prochaine présidentielle, les deux hommes ont discuté sur d’autres points concernant le processus électoral.

Lors de la dernière réunion de la coordination de la plateforme  présidentielle qui s’est tenue vendredi soir au palais national, le coordonnateur national du parti, le deuxième sénateur du Sud-est, Joseph Lambert, avait évoqué trois raisons pour justifier la thèse selon laquelle M. Alexis n’est pas l’homme de la situation.

Premièrement, a avancé le sénateur Lambert, le moment est à la jeunesse ; deuxièmement, dans le cadre de la campagne électorale, ils [les membres de Inite] ne pourront pas défendre M. Alexis accusé de participation à destruction des cochons  créoles haïtiens, sous le régime de Jean-Claude Duvalier ; et troisièmement, ils ne voulaient pas cautionner la décision du Conseil électoral provisoire (CEP) mettant en veilleuse l’article 233 de la constitution haïtienne de 1987, en autorisant d’anciens comptables de deniers publics à s’inscrire à la course présidentielle sans la décharge de leur gestion, qui doit être délivrée par la commission bicamérale du Parlement.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *