Home 5 Actualités 5 Haïti : réunion express des responsables de sécurité afin de prévenir tout mouvement de déstabilisation du gouvernement Préval/Bellerive

Haïti : réunion express des responsables de sécurité afin de prévenir tout mouvement de déstabilisation du gouvernement Préval/Bellerive

Des policiers de la brigade d’intervention de la police nationale d’Haïti auraient été dépêchés d’urgence, samedi 8 mai 2010, dans le sud du pays précisément aux Cayes, à la suite d’une réunion qui aurait pour but de déstabiliser le gouvernement Préval/Bellerive.

Un groupe proche des organisateurs de la réunion aurait ouvert le feu sur les policiers qui étaient en civil. Ces derniers ont riposté. On ignore s’il y a eu des blessés dans le camp des civils armés, mais aucun policier n’a été touché.

 Depuis le vote de la loi sur l’état d’urgence des manifestations ont été déclenchées notamment dans les villes de province.

Aux Cayes, des organisateurs de manifestations avaient été arrêtés. Une délégation composé de sénateur, homme de loi et dirigeants politiques s’était rendu dans la métropole du sud en vue d’apporter leur soutien à ces derniers.

Ce lundi 10 mai, plusieurs plates-formes politiques se préparent à lancer le  une série de manifestations contre le pouvoir en place. Avec cette mobilisation, elles entendent dénoncer les ‘’manœuvres de la présidence pour instaurer dans le pays un régime dictatorial’’.

Aux Gonaïves, le coordonnateur départemental du Mouvement chrétien pour une nouvelle Haïti a critiqué la démarche du président René Préval d’amender la loi électorale de 2008, dans son article 232 traitant la durée du mandat des élus.

Maitre Sadrac Dieudonné appelle la population à la mobilisation en vue de faire échec au plan de René Préval visant à instaurer  ‘’un régime dictatorial  dans le pays’’.

A Port-de-Paix, des organisations politiques et de la société civile du département du nord-ouest ont organisé au cours de la semaine deux journées de réflexions autour des nouvelles orientations à donner au pays après le cataclysme de janvier dernier. Ces organisations entendent s’investir également dans la vaste mobilisation ‘’non stop’’ visant à barrer la route au plan de René Préval.

Selon des informations confiées à Scoop FM, le ministre haïtien de la justice et de la sécurité publique, Paul Denis, le haut état major de la police nationale d’Haiti et les responsables de la Mission des nations unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah) devaient se réunir dimanche afin de mettre en place des stratégies pour mieux faire face à ces mouvements annoncés contre le pouvoir en place.

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *