Home Actualités Haïti/Elections fin 2010: Des dirigeants politiques prennent à contre pied les déclarations d’Albert Ramdim
Actualités - avril 15, 2010

Haïti/Elections fin 2010: Des dirigeants politiques prennent à contre pied les déclarations d’Albert Ramdim

Le dirigeant du GREH, Grand Rassemblement pour l’Evolution d’Haïti,  rejette d’un revers de main les déclarations du sous-secrétaire général de l’organisation des Etats américains, Albert Ramdin, selon lesquelles la classe politique serait prête à participer aux prochaines élections dans le pays d’ici la fin de l’année.

Himmler Rebu a indiqué qu’il n’y avait que Fanmi Lavalas qui estimait possible la tenue d’élections avant la fin de 2010 lors d’une rencontre « infructueuse, nous citons, entre les responsables de certains partis politiques et la délégation de l’OEA.

Le colonel Rebu s’est tout de même déclaré favorable à l’organisation d’élections dans le pays à condition que celles-ci soient honnêtes et se réalisent dans de bonnes conditions.

L’amélioration des conditions d’existence de la population, la mise en place d’un conseil électoral non partisan sont entre autres les exigences faites par l’un des responsables de la Plate-forme Alternative eu égard à l’organisation des élections dans le pays.

Evans Paul qui se fait le porte-parole de la classe politique haïtienne et de la société civile déclare ne pas s’opposer à ce qu’il y ait des élections dans le pays mais il veut que ces joutes électorales soient inclusives et transparentes.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *