Home 5 Actualités 5 Haïti : La séance au sénat sur la loi d’urgence reportée sine die faute de quorum, une manifestation contre le projet de l’exécutif a été en revanche organisée

Haïti : La séance au sénat sur la loi d’urgence reportée sine die faute de quorum, une manifestation contre le projet de l’exécutif a été en revanche organisée

La séance qui était prévue mardi au sénat de la république pour statuer sur le projet de loi modifiant la loi du 9 septembre sur l’état d’urgence n’a pas pu se tenir faute de quorum. Seulement 15 sénateurs étaient présents alors que 16 devaient répondre à l’appel pour que la séance ait pu avoir lieu.

Les sénateurs opposés au projet de loi ont boudé la séance, préférant participer à une manifestation contre le projet de loi, organisée par des organisations politiques et de la société civile, dans les parages l’académie de police à frères devenu siège du parlement depuis le séisme du 12 janvier.

Des personnalités telles l’ancien candidat à la présidence Charles Henri Baker, les députés Steven Benoit, Acluche Louis-jeune, Genesté Jean David avaient  pris part à cette manifestation dont l’objectif était de soutenir les sénateurs qui sont entrés en opposant au projet de loi de l’exécutif demandant une prorogation pou r 18 mois l’état d’urgence.

Les manifestants ont lancé des propos hostiles à l’endroit du chef de l’Etat René Préval, de hautes personnalités politiques et des parlementaires ont participé à cette manifestation, citons entre autres, les députés Steven Benoit, et l’ancien candidat à la Présidence Charles Henry Backer.

Le groupe des sénateurs protestataires continue de dénoncer l’anti-constitutionalité du document que l’exécutif a envoyé au parlement et qui a déjà trouvé la bénédiction de la chambre des députés. Le groupe a réaffirmé son désaccord à l’article 14 du document créant la commission intérimaire pour la reconstruction et le renouvellement de l’état d’urgence pour les 18 prochains mois.

Les sénateurs Joseph Lambert et Roudolph Joasil ont critiqué l’attitude de leurs  collègues qui s’opposent au projet de loi sur l’état d’urgence, mettant en question la sensibilité de ces derniers par rapport aux problèmes urgents de la population. Pour Joseph Lambert et Roudolph Joasil l’adoption éventuelle de ce projet de loi va aider à remettre le pays sur les rails.

Entre-temps, le président du sénat avait annoncé qu’une rencontre devait avoir lieu ce mercredi avec les sénateurs protestataires afin d’en trouver une entente.

Kély C. Bastien qui qualifie d’important le vote de ce projet de loi assure que la séance pourrait se tenir  ce jeudi.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *