Home 5 Actualités 5 Haïti : Quid de la Commission Intérimaire pour la reconstruction
haiti_ile

Haïti : Quid de la Commission Intérimaire pour la reconstruction

haiti_ileLa Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haiti (CIRH) aura pour mission « d’assurer la coordination et le déploiement efficaces des ressources et de répondre aux préoccupation relatives à la responsabilisation et à la transparence afin de maximiser les appuis fournis par les bailleurs de fonds internationaux ».

Son mandat consiste à mettre en œuvre le Plan de développement pour Haiti soumis par le gouvernement. Toutes propositions de projets faites dans le cadre de la reconstruction devront être évalués par la CIRH en fonction de leur conformité par et de leur coordination avec le Plan de développement pour Haiti suivant la tache qui lui a été attribuée.

Elle sera co-présidée par le premier ministre haïtien et une éminente personnalité étrangère impliquée dans l’effort de reconstruction. Suivant la réalité actuelle, ces derniers sont Jean Max Bellerive et Bill Clinton. Ils seront assistés d’un directeur exécutif chargé de la gestion quotidienne des opérations et supervisant un secrétaire.

Ainsi, la CIRH comprendra deux présidents qui sont les personnalités précitées, trois représentants du gouvernement haïtien, à savoir deux personnes nommées respectivement par le pouvoir exécutif, le judiciaire et les autorités locales. Un représentant nommé par le sénat et le choix se fera sur une liste soumise par les partis politiques représentés. Un représentant nommé par la chambre des députés et le choix se fera suivant les mêmes procédures que pour le sénat. Un représentant nommé par les syndicats et un représentant nommé par le monde des affaires.

Elle comprend aussi un représentant de chacun des principaux bailleurs de fonds ayant choisi de siéger au Conseil et offert pour la reconstruction d’Haiti 100 millions de dollars au titre de dons sur une période de deux ans ou d’au moins 200 millions au titre d’allégement de la dette (à ce jour cette liste comprend : Canada, Brésil, Union européenne, Etats-Unis, France, Venézuéla, BID, Nations Unies, Banque mondiale. Un représentant de la communauté des Caraïbes (CARICOM) et un seul représentant, sur la base d’un roulement, des autres pays bailleurs de fonds. Ces membres suscités sont ceux ayant le droit de vote.

La Commission inclura également trois autres membres n’ayant pas de droit de vote, il s’agent du représentant de l’organisation des Etats américains (OEA), du représentant de la communauté des ONGs haïtiennes et celui de la Diaspora haïtienne.

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *