Home 5 Actualités 5 Haiti/PNH : Le policier Mackendy Petit-Homme s’est rendu après avoir tué son pair Smith Verna

Haiti/PNH : Le policier Mackendy Petit-Homme s’est rendu après avoir tué son pair Smith Verna

Mackendy Petit-Homme, un agent 4 du KAT Team, une unité spécialisée de la police nationale d’Haiti, qui a abattu de deux balles son frère d’arme Smith Verna lors d’un incident de la circulation de peu de valeur à Waney 93, un quartier de Carrefour à la sortie sud de la capitale, s’est rendu mercredi soir aux autorités policières quelques heures après avoir commis son forfait .

Le présumé assassin, qui fait l’objet d’une enquête de l’inspection générale de la Police nationale d’Haïti, a été placé en isolement au Palais national (siège de la Présidence), a-t-on appris  de source policière.

Smith Verna, résident du quartier, était cantonné  au parquet de Port-au-Prince. Il a été tué alors qu’il tentait calmement de mettre fin à un incident entre un chauffeur et Mackendy Petit-Homme. Excédé par l’obstruction du passage, celui-ci avait laissé le volant de sa voiture pour passer à tabac le conducteur de l’autre véhicule arrivant en sens opposé.

Repoussant avec brutalité  la tentative de médiation de Verna, l’agent de la KAT Team l’aurait bousculé avant de le descendre avec son arme de service.

La victime a été transportée d’urgence au centre hospitalier Médecins sans frontières (MSF) de Martissant, le policier devait succomber à ses blessures.

Smith Verna était le neveu de l’ancien délégué Lavalas du Sud, Jacques Mathelier qui pour sa part n’a pas pris du temps pour se rendre sur les lieux du drame.

Joint au téléphone par radio Scoop FM, l’ancien délégué Lavalas a déclaré que c’est toute la famille de Verna qui est aux abois après le drame.

« Mackendy Petit-Homme est un criminel qui a trouvé refuge au Palais national », a dénoncé Jacques Mathelier, avant de réclamer justice pour son neveu.

Le dirigeant Lavalas dans le département du Sud exhorte le ministre de la justice et le directeur général de l’institution policière à mettre tout en œuvre pour continuer le processus d’épuration de la PNH  afin d’écarter les policiers mal intentionné  de l’institution.

Agée de 33 ans, Smith Verna a laissé sa femme et ses deux enfants. Il était d’une famille de 7 enfants dont 5 garçons et deux filles.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *