Home 5 Actualités 5 Haïti-Société: Environ 100 mille personnes sont sorties de l’état d’insécurité alimentaire, selon la CNSA

Haïti-Société: Environ 100 mille personnes sont sorties de l’état d’insécurité alimentaire, selon la CNSA

Nouvelle diminution du nombre de personnes estimées en état d’insécurité alimentaire en Haïti (1.9 million en septembre 2009 à 1.8 million à présent). Une tendance qui pourrait se maintenir jusqu’à mars 2010.

Environ 100 mille personnes sont sorties de l’état d’insécurité alimentaire en Haïti entre septembre et novembre 2009. Ces personnes, comme la grande majorité de la population affectée, vivaient dans une insécurité alimentaire plutôt modérée. Seul un faible pourcentage des 1.8 million de personnes estimées fait face à une insécurité alimentaire sévère. Ces dernières se trouvent surtout dans les régions sèches des départements du Nord-Ouest, du Sud-Est, de l’Artibonite et dans les bidonvilles de Port-au-Prince.

Cette sensible amélioration des conditions de sécurité alimentaire dans le pays est due, entre autres, aux bonnes récoltes de ces dernières saisons, à une faible inflation notamment pour la catégorie des aliments et des boissons, à la poursuite des travaux à haute intensité de main-d’oeuvre dans plusieurs départements et à une légère augmentation des transferts d’argent de la diaspora enregistrée en septembre. L’argent reçu de l’étranger permet à de nombreuses familles de supporter, entre autres, les frais scolaires qui affectent considérablement leur consommation alimentaire.

Tous ces facteurs, ajoutés aux conditions météorologiques favorables à la bonne saison agricole en cours, devraient maintenir à la baisse les estimations du nombre de personnes en insécurité alimentaire en Haïti jusqu’au mois de mars 2010. Cette tendance risque toutefois d’être affectée par d’autres facteurs tels : les possibles troubles sociopolitiques que pourraient entrainer les prochaines élections, la hausse déjà amorcée du cours du pétrole sur le marché international et le renchérissement du dollar américain par rapport à la monnaie nationale. Ces deux derniers facteurs provoqueraient une augmentation du prix des produits alimentaires importés et une reprise de l’inflation.

En vue d’améliorer significativement les conditions de sécurité alimentaire dans le pays, la CNSA et la Famine Early Warning System Network (FEWS NET) recommandent au gouvernement et à ses partenaires : 1) d’aider les agriculteurs à acquérir à temps les intrants agricoles requis pour la campagne d’hiver (novembre 09/février 2010) et 2) d’exécuter des programmes visant l’amélioration des conditions nutritionnelles et sanitaires des élèves des classes fondamentales notamment dans les quartiers pauvres de Port-au-Prince et dans les départements du Nord-ouest et du Sud-Est.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *