Home 5 Actualités 5 Haïti/Politique : Moins de 24 heures avant son interpellation, Michèle D. Pierre-Louis écrit au président du Sénat

Haïti/Politique : Moins de 24 heures avant son interpellation, Michèle D. Pierre-Louis écrit au président du Sénat

Le premier ministre Michèle Duvivier Pierre-Louis sollicite du président du Sénat  « le procès-verbal de la séance du jeudi 22 octobre 2009 ou d’un extrait en bonne et due forme dudit procès-verbal, ainsi que des questions qui, suivant la délibération des sénateurs interpellateurs, seront mises en débat. »

Dans une lettre adressée au sénateur Kelly C. Bastien ce mercredi 28 octobre, Mme Pierre-Louis dit prendre acte « du haut et constant souci de ses collègues [sénateurs] de contrôler la gestion saine et efficace de la chose publique » tout en reconnaissant le droit des sept sénateurs de questionner et d’interpeller un membre du gouvernement ou le gouvernement tout entier sur les faits et actes de son administration.

Plus loin, le chef du gouvernement affirme qu’elle entend répandre la plus vive lumière sur la mise en pratique de la politique de son gouvernement.

Toutefois, Mme Duvivier Pierre-Louis dit « s’étonner que les sénateurs interpellateurs, au lieu d’indiquer les motifs de leur initiative, se sont oubliés à formuler, de préférence, les conclusions de la dite séance d’interpellation : Incohérence et inefficacité de la politique générale du gouvernement. « Le vote de censure est donc acquis ! », s’exclame le premier ministre tout en soulignant le fait par certains sénateurs d’oublier leur devoir de réserve en clamant de manière anticipée leur victoire.

Dans la foulée, le premier ministre  a rencontré hier mardi le président de la République au Palais présidentiel autour du dossier de l’interpellation. Le chef du gouvernement voulait avoir l’esprit net par rapport à la position de René Préval dans ce dossier.

Le président de la république a clairement fait savoir à Madame Pierre-Louis qu’il ne peut faire obstacle à la position exprimée par les sénateurs étant donné que ces derniers font partie de l’une des deux branches du pouvoir législatif, un pouvoir indépendant.

Cette réponse,  le chef de l’Etat l’a donnée à maintes reprises à certains représentants de la communauté internationale solidaire de Michèle Duvivier Pierre-Louis.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *