Home 5 Image Du Jour! 5 Jean Claude Duvalier trois ans après. Où en sommes-nous ?

Jean Claude Duvalier trois ans après. Où en sommes-nous ?

Trois après le retour de Jean Claude Duvalier en Haïti, le Collectif contre l’impunité dénonce la lenteur de la justice haïtienne dans le traitement du dossier, et dit non à la banalisation de la dictature. Dans une conférence de presse donnée ce jeudi au siège du RNDDH le Collectif dit ne pas comprendre l’attitude du gouvernement à l’égard de l’ancien dictateur, Jean-Claude Duvalier. Ils disent également ne pas comprendre le comportement de la justice haïtienne qui semble vouloir blanchir l’ex dictateur en dépit de tous les crimes commis par les « tonton macoutes » sous le règne de Baby doc.Critiquant l’attitude de la Cour d’appel de Port -au -Prince, le Collectif exige à l’appareil judiciaire de prendre les dispositions nécessaires en vue de rendre justice aux victimes.

Le Collectif dit douter de la volonté du gouvernement de retirer à Duvalier son passeport diplomatique. Dans cette déclaration faite en créole et en français, le Collectif rappelle aux tribunaux haïtiens les résultats du long et minutieux travail effectué en Suisse qui établissant l’origine illicite des fonds Duvalier. Le Collectif dit reconnaître que la tâche s’annonce difficile. Toutefois, Il se dit déterminé à poursuivre le combat en vue de mettre à nu l’ex dictateur et obtenir son jugement.

A l’initiative de la FOPARC, du MOLEGAF et du MOPOS, des dizaines de militants politiques ont organisé ce jeudi un sit-in devant le Ministère de la Justice pour exiger l’arrestation de Baby Doc. D’après le protestataires, les autorités n’ont rien fait dans le dossier de Baby doc. ‘’ La présence de Jean Claude Duvalier dans le pays est un indicateur montrant que l’impunité fait loi dans le pays’’, a déclaré l’un des manifestants.Pancartes à la main, ils ont scandé des propos virulents et hostiles à l’endroit du Pouvoir Têt Kalé. Ils exigent également la libération des frères Florestal, Enol et Josué, et de Jean Robert Vincent, considérés comme des prisonniers politiques.

Certains analystes estiment que le jugement de Jean-Claude Duvalier demeure un véritable défi pour la justice haïtienne. Trois ans après le retour de Jean-Claude Duvalier en Haïti, où en somme nous dans le traitement de ce dossier ? La justice haïtienne est-elle en mesure de reconnaitre les torts causés par les Duvalier à la société haïtienne ? Quel est le poids de la communauté internationale dans ce dossier ? Peut-on parler de réconciliation et dialogue national pendant que « les anciens bourreaux » circulent en toute tranquillité ?

Par Pierre Philor SAINT-FLEUR

[email protected]

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Enex Jean-Charles démissionne de son poste de Premier Ministre

Le chef du Gouvernement, Enex Jean-Charles, vient de remettre sa lettre de démission au nouveau …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *