Home 5 Actualités 5 Mario Andrésol sort de son mutisme
mario_andresol

Mario Andrésol sort de son mutisme

mario_andresolTel un fantôme, l’ex- Directeur Général de la Police National est sorti de son silence, suite aux rumeurs laissant croire qu’il serait sous surveillance policière, des agents du Fédéral Bureau of Investigation des Etats-Unis. Dans la foulée, le signataire de la liste des 79 policiers soupçonnés de comportements malhonnête a fourni quelques détails sur le processus de vetting auquel, il soutient avoir lui-même fait l’objet.

Depuis ce début de semaine, le bruit court sur les réseaux surtout que l’ex- responsable de Police Nationale d’Haïti serait placé en résidence surveillée par des agents de la Fédéral Bureau of Investigation (FBI). D’après celui-ci, qui  participait à l’émission « Haïti-Débat », ce Mardi 13 Novembre 2012, ce sont que des rumeurs. Des rumeurs qu’il déclare prendre tres au sérieux. L’ancien chef de la Police s’est dit offusquer  que des individus tres mal placés puissent, soutient-il, s’amuser à ternir l’image de gens paisibles dans le pays.

La présence d’agents de la PNH et de la MINUSTAH dans les parages de son domicile vient du fait, informe-t-il, qu’il fasse l’objet d’importantes menaces, via des messages téléphoniques.

Les individus qui font courir ces rumeurs auraient, selon ce qu’a laissé entendre l’ex DG, des intentions plus profondes , voire l’éliminer. De ce fait, dit-il, l’actuel Directeur de la PNH, Gotson Aurelus lors de la passation de pouvoir lui avait promis sécurité et protection.

Cas des 79 policiers

En passant, le signataire de la liste des 79 policiers en a profité pour lâcher quelques mots sur le processus de vetting qui a bouleversé l’actualité la semaine dernière. Mario Andresol nie avoir quelques choses à voir avec la publication de cette liste sans pour autant nier l’avoir signé. En revanche, il déplore la façon dont les autorités ont procédé.

Plus de sept milles policiers devaient faire l’objet du vetting. En outre, seulement trois milles cinq cents quatre vingt quatre dossiers auraient été fournis. Cependant, une bonne partie des dossiers ont été perdus sous les décombres de l’Hôtel Christopher. Grace aux échanges de dossiers effectués auparavant entre les autorités de la Minustah et des responsables de l’Etat haïtien certains documents ont pu être récupérés.

La récupération de ces dossiers ont permis, ajoute Andresol, aux autorités actuelles d’assurer les suivis.

L’ex DG de la PNH, déploré la façon dont les responsables ont mené ce dossier. Plus loin, il informe qu’une étape aurait été sautée par les autorités. De ce processus d’épuration, souligne M. Andresol, 138 policiers risquaient de tomber sous le coup de sanctions dont le renvoi de l’Institution Policière. Toutefois, suite à une demande de révision de certains dossiers la décision de renvoi visait 79 policiers.

Parmi les aspects, pris en compte dans le cadre du Vetting, le comportement des agents de la police dans leur milieu social, leur passé, leur niveau d’implication dans des actes malhonnête étaient, entre autres, ce qui constitue le corpuscule de l’investigation.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *