Home 5 Actualités 5 Le Président Martelly plus ferme que jamais
martelly_2

Le Président Martelly plus ferme que jamais

martelly_2Suite à la retraite de trois jours  tenue du 13 au 15 septembre 2012 au Club Indigo entre l’exécutif et des députés d’un groupe majoritaire récemment formé, le Président de la République a profité des micros de SCOOP FM pour intervenir sur des sujets d’intérêt public.  Entre autres sujets, les divers mouvements qui ont eu lieu dans plusieurs régions du pays, notamment  la situation de la vie chère et d’autres préoccupations importantes.

 

Face aux divers mouvements de protestation qui ont eu lieu dans le pays, le Chef de l’Etat haïtien Michel Joseph Martelly semble ne pas s’inquiéter.  Contrairement, à ce que penseraient certains opposants, le premier citoyen de la nation haïtienne s’est montré très conciliant et compréhensif des multiples causes qui pourraient être à la base de ces mouvements. Si d’une part, le Président reconnait  la nécessité pour des personnes d’exprimer leur insatisfaction, leur mécontentement, d’autres parts, il n’écarte pas la possibilité que cela rentre dans une démarche de déstabilisation de son pouvoir.

Le locataire du palais du palais national se dit conscient des multiples problèmes de la population tout en connaissant la complexité de la situation socio politique du pays. Cependant, a en croire ses propos, il n’est point ébranler par les mouvements de protestation et tente petit à petit d’apporter des réponses concrètes aux revendications des citoyens.

Déjà, l’une des causes ayant provoqué la grève dans le sud est résolue a fait savoir, M. Martelly. D’ailleurs, le doyen Pierre Ezéchiel Vaval, poursuit-il a été reconduit à son poste et renouvelle ses intentions à l’égard de la communauté du sud. Quant au mouvement de manifestation dans la ville du Cap, le Chef de l’Etat assimile ces mouvements à des démarches de déstabilisation sur des bases mensongères faisant références à la principale cause ayant conduit à ce cette manifestation menée par le grand et farouche opposant du pouvoir, le sénateur Moise Jean Charles. Des rumeurs circulant dans la ville faisaient croire à des habitants d’une propriété qu’ils allaient être expulsés, ce qui est totalement faux, a affirmé le chef de l’Etat.

Que ce soit dans le Sud, le Nord, où dans d’autres régions du pays , le président enjoint ceux-là qui veulent déstabiliser son pouvoir à regarder de préférence les efforts qui sont en d’être déployés pour résoudre les multiples problèmes de la population. Il les convie, entre autre,  à changer d’orientation.

Parlant de réalisation, le Chef de l’Exécutif a mentionné les divers progrès réalisés dans le domaine scolaire avec la scolarisation gratuite de plus d’un million d’enfants dans tout le pays, les multiples programmes d’assistance sociale dont « Ti manman Cheri » « Aba Grangou » qu’il faut, intensifier  estime M. Martelly via la participation des élus locaux pour un meilleur atterrissage.

Entre autres mesures pour soulager la cherté de la vie dont se plaignent plusieurs membres de la population, le Président annonce l’achat dans les prochains jours de près de trois cent milles (300 000) sacs de riz dans le but de réduire le prix de ce produit très consommé par la population. Dans la même vaine, M. Martelly s’est dit conscient que la situation du pays ne peut pas se résoudre en un Clain d’œil. Pour résoudre le problème actuel, il faut renforcer la production nationale, promouvoir  la création d’emplois en facilitant la tache aux investisseurs haïtiens et étrangers.

En dernier lieu, le Chef de l’Etat n’a pas mâché ses mots  pour se dédouaner de  toute responsabilité dans l’affaire épineux du Conseil Electoral Permanent. Pour M. Martelly, ce qui est fait est, il n’est maintenant pas de son ressort de procéder à des remaniements au niveau du CEP. Il s’avoue en substance, n’être qu’un simple observateur.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *