Home 5 Actualités 5 Arrêtons l’intolérable!
mouvement

Arrêtons l’intolérable!

mouvementComme prévue depuis tantôt une semaine, la grève dans le sud a bien eu lieu, ce jeudi 13 septembre 2012. Les organisateurs ont été unanimes à remercier la population du sud qui a permis la réussite de cette journée de grève qui, selon eux, est réussie à 90%.

 

Tôt dans la matinée, les reporters de la Radio SCOOP FM, dépêchés  sur place ont fait état d’une certaine timidité dans les activités de transports. Entre autre, les stations de service, des entreprises de la ville et plusieurs autres institutions ont fermé leur porte.

Aux environs de midi, les organisateurs allaient donner une conférence pour faire un bilan de la première partie de la journée.

La population du sud entendait par la, pour reprendre quelques grévistes, lancer une mise en garde au pouvoir Martelly/ Lamothe qui, selon eux, est détourné de ses véritables objectifs. En effet, plusieurs d’entre eux, déplorent  le fait que le Chef de l’Etat n’est pas tenu compte des différents problèmes dans le département alors que la population Cayenne  s’était sacrifiée  pour la montée au pouvoir du président Martelly.

Le cahier de revendication des grévistes est rempli. Ils déplorent, en outre, la montée grandissante et inquiétante du phénomène de l’insécurité, le transfert de deux fonctionnaires de l’appareil judiciaires à savoir, le Doyen du tribunal civile Victor Vaval et le Commissaire du gouvernement de la ville des Cayes, Jean Marie Salomon qui, selon eux sont des employés exemplaires et appréciés tant par la population que par leur collègues de travail. Dans le même temps,  ils dénoncent l’incapacité des infrastructures sanitaires, la baisse du pouvoir d’achat des habitants.

Si d’un coté des secteurs de la société civile protestent contre le manque de service de base et la recrudescence des actes de banditismes, de l’autre, certains secteurs ont profité  de cette occasion pour exprimer  leur mécontentement face à ce qu’ils appellent les dérives administratives du gouvernement Martelly/Lamothe.

Rappelons que dans une intervention sur les ondes de radio SCOOP FM, la semaine écoulée, M. Gabriel Fortune, ex -sénateur du sud pointait du doigt le pouvoir en place qui, poursuit-il fonctionne de manière dilatoire. Il a, en outre mis l’accent sur les divers cas de corruption auxquels des membres de l’administration Martelly/Lamothe s’adonnent pendant que la population souffre. Il a d’un autre coté, dénoncé le changement de trajectoire du Président Martelly qui, avait promis de travailler à l’établissement d’un état de Droit. Pourtant, a-t-il souligné, c’est tout le contraire qui se fait.

Plus loin, l’ex-délégué départemental du sud  soutient  que le président s’est mis de mèche avec ses anciens ennemis pour fomenter des élections frauduleuses. A cet effet, M. Fortuné a nommément clamer le nom de l’ex -sénateur du sud-est, Joseph Lambert. Ce dernier, lors des élections présidentielles manifestait un attachement farouche au régime  de René  Préval au point que dans une forte déclaration, il s’est dit prêt à lutter de toutes ses forces pour que le pouvoir ne soit envié à son parti INITE.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *