Home 5 Actualités 5 Les quatre (4) ans de Mario Andrésol vus par Pierre Espérance du RNDDH

Les quatre (4) ans de Mario Andrésol vus par Pierre Espérance du RNDDH

Le mandat du directeur général de la  Police Nationale d’Haïti est arrivé à terme depuis le 5 juillet dernier. Le directeur exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), Pierre Espérance s’est montré satisfait du travail réalisé par Mario Andrésol  à la tête de la  PNH. « De 1994 à 2004 (avant Andrésol), on a eu une police impliquée dans des actes de violation des droits humains, dans le viol, le trafic illicite de la drogue et une police qui était au service de la politique », a fait remarquer le responsable du RNDDH soulignant, toutefois, que des cas isolés d’abus sont toujours signalés.

 Pierre Espérance félicite la décision de la direction générale de la PNH de faire parvenir aux organisations de droits humains, la liste des aspirants policiers afin de voir si ces derniers n’ont pas été mêlés dans des représailles ou autres actes similaires. Un processus qui se poursuit jusqu’à leur formation à l’Académie de police. Ayant profité du micro de Scoop Fm pour passer l’institution policière au peigne fin, le directeur exécutif du RNDDH avoue qu’il y a une grande volonté du côté des hauts responsables de la PNH de sanctionner les agents qui seraient impliqués dans des actes malhonnêtes.

Il souhaite la poursuite de la professionnalisation  progressive de l’institution.  Par ailleurs, Pierre Espérance croit que la police haïtienne a beaucoup à changer, il juge même inacceptable que seulement deux inspecteurs généraux soient comptés dans l’effectif d’une institution contenant autant de cadres. Les recommandations de Pierre Esperance touchent l’amélioration des conditions de travail des agents, la gestion des ressources humaines, le renforcement de l’inspection générale, un plan d’assurance, et un plan de carrière pour les membres de ce corps. 

 Le responsable exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains, n’a pas caché ses préoccupations concernant le «  Vetting » de la PNH, une sorte d’enquête sur les policiers, leur comportement… Charge que le gouvernement a léguée à la communauté internationale via la MINUSTHA La reconduction de Mario Andrésol à la tete de la Police Nationale dépend du chef de l’Etat qui pourra de nouveau soumettre son nom au sénat de la republique ou désigner une autre personnalité.

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *