salami
Home Actualités Hait / Rep Dominicaine/ commerce : Certains produits alimentaires dominicains sont frappés d’interdiction provisoirement sur le marché haïtien
Actualités - juillet 27, 2012

Hait / Rep Dominicaine/ commerce : Certains produits alimentaires dominicains sont frappés d’interdiction provisoirement sur le marché haïtien

salami

Le président de la commission santé publique de la chambre des députés, Sinal Bertrand confirme la thèse selon laquelle, le salami est cancérigène et contient effectivement de la matière fécale. Le parlementaire a confirmé cette information des suites d’une réunion de haut niveau tenue jeudi 26 juillet entre la commission qu’il  préside  et les représentants des ministères de la santé publique, du commerce et de l’agriculture autour du dossier. Lors de cette réunion,  des dispositions ont été prises  pour interdire sur le marché haïtien la vente du salami incluant d’autres produits comme  saucisses,  hot dog, et mortadelle, a rapporté Sinal Bertrand.

 

 

Il précise également que la consommation  ces produits en provenance de la république dominicaine est formellement interdite. Il s’agit d’une décision temporaire a souligné le président de la commission  santé de la chambre basse en attendant dit –il que le résultat de l’enquête diligentée à cette fin soit arrivée à terme. M. Bertrand estime nécessaire de saisir cette occasion pour contrôler de manière stricte les différents produits dominicains en circulation sur le territoire national   annonçant du meme coup  la création d’une commission had hoc entre ces trois ministères (santé publique, agriculture et commerce) en vue de parvenir à cette fin.

A rappeler que, selon les résultats de l’enquête publiés par le journal dominicain Listin Diario, 97% des 258 unités analysées contiennent un très faible pourcentage de viandes et d’éléments nutritifs. 15% de coliformes fécales auraient été retracés dans les salamis par les enquêteurs de PROCONSUMIDOR. Selon la même étude, 12% de levures et de nitrates de sodium sont utilisés dans la production des salamis. La recherche, a précisé le quotidien dominicain, a été menée en janvier dernier dans 22 entreprises installées à Santo-Domingo, Santiago, Duarte, Barahona et  San Pedro de Macorís.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *