Home 5 Actualités 5 Dossier Gousse : rencontre Martelly-G16, toujours pas de consensus

Dossier Gousse : rencontre Martelly-G16, toujours pas de consensus

Comme annoncé, le président Michel Martelly a rencontré mercredi 20 juillet le groupe des 16 sénateurs anti-Gousse alors que le Premier ministre devrait se présenter ce jeudi au sénat de la république pour faire le dépôt de ses pièces, après deux reports. L’intéressé était présent à cette rencontre avec ces sénateurs très hostiles à son choix.

Les discussions ont duré plus de six heures d’horloge. Mais le premier ministre désigné n’a pas attendu la fin des discussions pour se retirer et rentrer chez lui sans cracher  un seul mot ; un geste qui pouvait faire connaitre les conclusions bien avant l’issue de la rencontre,    

A sa sortie de cette réunion qu’il a qualifié d’historique, le président Michel Martelly a déclaré qu’ils [lui et les 15 sénateurs du G16 qui avaient répondu à son appel à l’exception de Moise Jean Charles] se sont convenus de faire marche arrière sur leur position initiale pour reprendre apparemment le processus à zéro. Le chef de l’Etat annonce que les deux parties pourraient adopter incessamment une position commune.

Concernant Me Bernard Gousse particulièrement, le président Martelly a seulement déclaré que le concerné  va continuer le processus en allant faire le dépôt de ses pièces au bureau de la chambre haute.

Le sénateur Joseph Lambert qui s’est félicité de l’initiative du président à travers cette rencontre avec les pairs conscrits opposés à son deuxième choix concernant le poste de premier ministre, a renforcé les propos de M. Martelly.

Le leader du GPR à la chambre haute indique qu’ils vont se mettre au travail pour débloquer la situation et faciliter l’application du programme du président Michel Martelly.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *