Home 5 Actualités 5 La Mission Conjointe OEA – CARICOM a Haïti appelle tous les acteurs impliqués dans le processus électoral à remplir leur rôle avec responsabilité et civilité

La Mission Conjointe OEA – CARICOM a Haïti appelle tous les acteurs impliqués dans le processus électoral à remplir leur rôle avec responsabilité et civilité

La multiplicité des acteurs impliqués le jour de l’élection a un rôle clé à jouer. La Mission Conjointe OEA – CARICOM (MOEC) fait appel à ceux-ci à exercer leurs fonctions avec neutralité, un sens de responsabilité civique et dans le respect des prescrits de la Loi électorale.


La formation des agents électoraux qui est en cours sera essentielle pour le bon déroulement du processus et la MOEC tient à souligner l’importance de recruter du personnel compétent et expérimenté pour remplir ces fonctions. La Mission rappelle que le rehaussement de la qualité de la formation des agents électoraux et en particulier des superviseurs et des membres de bureaux de vote (MBV), était au centre des recommandations fournies au Conseil électoral provisoire (CEP) par la MOEC et par la Mission d’experts de l’OEA pour la vérification de la tabulation du vote. En effet, la Mission est de l’avis qu’une meilleure performance des agents électoraux le jour des élections pourrait contribuer à éviter bon nombre des irrégularités enregistrées lors du premier tour. Il est donc regrettable qu’une nouvelle fois la formation des superviseurs ait été perturbée, non seulement par ceux qui étaient exclus à cause de leur prestation insatisfaisante ou délinquante lors du premier tour, mais aussi par les protestations de superviseurs expérimentés dont les noms ont été rayés suite aux insertions faites par des conseillers du CEP et même par des présidents des BED. Les errements du premier tour auront les mêmes répercussions lors du deuxième tour. En ce qui concerne la formation des membres des bureaux de vote, elle a été retardée jusqu’à la onzième heure suite aux problèmes liés à la confection tardive ou incomplète des listes fournies par les partis politiques.

La Mission fait appel au CEP à fournir dans les plus brefs délais les listes d’orienteurs en respectant les critères d’expérience et de formation élaborés par la propre institution électorale pour que leur formation puisse avoir lieu. Le rôle de ces nouveaux agents est d’aider les électeurs à trouver plus facilement leurs bureaux de vote au sein des centres de vote et de pallier ainsi aux problèmes de localisation des BV qui ont marqué le premier tour. Dans ce cas comme dans le précédent, les efforts pour insérer les noms de personnes qui ne répondent pas aux critères peuvent perturber la formation et ne permettront pas d’atteindre l’objectif visé, l’amélioration de l’organisation du second tour.

La Mission rappelle aussi le rôle responsable et impartial que les Juges de Paix auront à jouer en assumant leurs responsabilités et en verbalisant des faits en réponse aux demandes des représentants des candidats et partis politiques. De même, la Police Nationale d’ Haïti (PNH), en étroite collaboration avec la MINUSTAH, aura la tâche fondamentale d’assurer la sécurité des élections. La Mission met l’accent sur la nécessité de coordonner les efforts des deux forces de sécurité et rappelle aux superviseurs qu’ils doivent y faire appel en cas de perturbations.

Enfin, la Mission fait appel aux citoyens à se rendre aux urnes le 20 mars prochain pour exercer leur droit de vote avec calme et civilité.

 

 

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *