Home 5 Actualités 5 Haïti/Jamaïque : Le rapport de la Fédération Haïtienne de Football

Haïti/Jamaïque : Le rapport de la Fédération Haïtienne de Football

La Sélection Nationale des moins de 17 ans, qualifiée pour la phase finale du championnat de la CONCACAF de la catégorie, compétition également qualificative pour la Coupe du monde de la catégorie FIFA Mexico‐2011, a laissé Port au Prince, le 3 Février à bord d’un avion charter de la compagnie nationale TORTUGAIR.

Partie vers la mi‐journée la délégation toucha terre environ 1 heure plus tard à l’aéroport de Montego Bay ; l’avion transportait 19 membres de la délégation dont 15 joueurs et 4 officiels parmi ces derniers deux Brésiliens, l’un préparateur physique et l’autre entraineur de gardien de but.

Visite médicale continue et à répétition :
Vu qu’il n’y a pas de consulat jamaïcain en Haïti nos démarches pour l’obtention de visa débutèrent un mois environ avant la date du départ, via la Concacaf aux USA, par l’envoi de toutes les informations personnelles pour les joueurs (passeport, date de naissance, etc…) ; finalement, environ 1 heure avant le départ de Port au Prince une lettre confirmant que les visas seront délivrés à l’aéroport nous fut envoyée via internet.

 Nos jeunes étaient donc attendus : sans doute pour le cholera d’où la persécution médicale dont ils ont souffert quotidiennement ; naïvement et tous les jours, le Responsable du groupe pensait que c’était la norme dans ce pays alors que sur les 11 délégations seule Haïti était l’objet d’une telle surveillance ; dans leur aveuglement, ils n’ont pas pris la peine d’établir l’histoire des jeunes dans leur check up : ainsi ils auraient pu sans doute éviter d’y inclure des jeunes comme Anglade, Savey, Renato Etienne qui n’ont jamais voyagé en dehors de la France ou même Anglade et Nau qui ont laissé Haïti depuis longtemps.

 Ils ne souhaitaient pas que nous soyons chez eux et comme ils n’avaient pas les moyens d’écourter notre séjour ils ont cherché à nous empêcher de jouer en réduisant notre effectif de joueur disponibles (nous avions après leur deuxième isolement 8 joueurs ; c’était si machiavélique qu’ils savaient que nous avions un expulsé, indisponible.)

 Dès que l’heure du match contre le Salvador était dépassée, donc que nous étions éliminés par forfait « la quarantaine était relâchée » et les restrictions quasiment avaient disparu.

La preuve, les résultats des test de malaria effectués sur le 2ème groupe promis pour 12 heures de temps ne nous sont jamais parvenus jusqu’à aujourd’hui , 4 jours après notre retour en Haïti ainsi que le document promis pour prouver que c’est leur mesure de quarantaine qui a empêché l’équipe de disputer le tournoi et d’être contrainte au forfait.

En tant que Président de la FHF et de médecin officiel de l’équipe je n’ai jamais eu droit aux rapports des contrôles de température et même à la vérification des thermomètres sur les contrôles de température effectués.

Tous ces faits se sont déroulés en l’absence totale d’aucun représentant de la Fédération jamaïcaine de football, pourtant l’entité à laquelle l’organisation du tournoi a été effectué.

Haïti a été contrainte de laisser le pays parce que deux de ces joueurs ayant été malades, une bonne partie de son effectif « séquestré » en étant asymptomatique et diagnostiqué unilatéralement de température « border line » et avant même que les test de confirmation effectués ont été empêchés de jouer et sommés de laisser le territoire jamaïcain.

Au‐delà des faits probants, le plus difficile a été l’aspect répressif, agressif voire hostile de cette équipe médicale qui a harassé tous les jours une délégation de mineurs alors même que les autres délégations ont été autrement traitées, il ressort qu’il y avait prédisposition et agression psychologique sur les Ambassadeurs de notre pays. Nous remerçions Mme Jill FRANCISCO, Directrice des compétitions de la Concacaf en Jamaïque sans qui le traumatisme aurait été plus sévère.

Dr Yves Jean Bart
Médecine Interne, Médecine du Sport, Président de la Fédération Haïtienne de Football (FHF)

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Stéphanie Auguste devient ministre des Affaires Sociales et du Travail

L’actuelle ministre des Haïtiens Vivant à l’Etranger vient d’être nommée Ministre des Affaires Sociales et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *