Home 5 Actualités 5 Haïti-Elections : Michel Martelly met à la table des propositions un second tour avec tous les candidats et un remaniement du CEP

Haïti-Elections : Michel Martelly met à la table des propositions un second tour avec tous les candidats et un remaniement du CEP

Le candidat à la présidence du parti Repons Payzan (Réponse paysanne), Joseph Michel Martelly,  a plaidé mardi en faveur d’un second tour présidentiel et législatif avec tous les candidats en course, et des changements au niveau de l’actuelle équipe du Conseil électoral provisoire. Michel Martelly qui s’est autoproclamé ‘’la voix du changement’’ a brandi sa position comme la seule pouvant aider à juguler la crise poste-électorale.

C’est devant un parterre de journalistes nationaux et internationaux, lors d’une conférence de presse en sa résidence privée à Peguyville, dans les hauteurs de Pétion-Ville, périphérie est de la capitale haïtienne, que Michel Martelly plus ou moins flexible pour une fois a annoncé officiellement mardi sa préposition  en vue d’un dénouement à la crise née de la journée électorale du 28 novembre 2010 et qui s’est aggravée à la suite de la publication des résultats préliminaires ces élections très contestées.

Le candidat a la magistrature suprême d’Haïti a préconisé une consultation au second tour avec tous les [18] candidats qui briguent la présidence du pays, non pas avec le Conseil électoral provisoire présidé par Gaillot Dorsainvil qu’il rend responsable de la « mascarade électoral » du 28 novembre. Est-ce pourquoi, il a exigé un replâtrage du CEP, très décrié bien avant la tenue du scrutin.

M. Martelly a aussi souhaité que ce deuxième tour soit supervisé par des organismes indépendants nationaux et internationaux  afin de réduire les risques de fraudes et assurer que le scrutin soit juste et démocratique.

Le prétendant présidentiel a remercié toutes les couches qui ont compris la nécessité de s’embarquer dans le mouvement visant à empêcher « le piétinement de la démocratie » à travers les résultats du premier tour du scrutin.

Selon les résultats proclamés par le Conseil électoral provisoire [le 7 décembre dernier] la candidate Mirlande Manigat, ancienne “première dame” d’Haïti, est arrivée en tête avec 31,37% des voix et devra affronter le poulain du Président Préval, Jude Célestin totalisant 22,48% des suffrages, lors d’un second tour le 16 janvier prochain.

Les partisans de Michel Martelly arrivé en troisième position juste derrière M. Célestin avec 21,84%, ont contesté ces résultats estimant qu’ils étaient truqués au profit du candidat de INITE (unité), le parti du pouvoir.

Pour Michel Martelly les opérations de vote du 28 novembre ont été un complot du pouvoir appuyé par le Conseil électoral provisoire au détriment de tous les autres candidats.

Le CEP a décidé la formation d’une commission de vérifications de la tabulation des votes pour les trois candidats arrivés en tête dans les résultats. Seul Jude Célestin en a accepté jusqu’ici de marcher dans cette logique.

« La mise en place de cette commission est une piège tendue pour m’éliminer de la course », a déclaré Michel Martelly qui se demande comment une institution électorale qui a perdu toutes ses crédibilités et n’inspirant plus confiance peut établir une commission pour vérifier des résultats bien mesurer à l’avance au détriment du vote populaire.

Enfin, le chanteur très populaire dit rester ouvert à des contre-propositions parce qu’il s’agit de sauver l’intérêt de la nation haïtienne.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *