Home 5 Actualités 5 Michaëlle Jean : Une empreinte indélébile au sein de la communauté haïtienne

Michaëlle Jean : Une empreinte indélébile au sein de la communauté haïtienne

La communauté haïtienne se dit fière du parcours accompli par la gouverneure générale du Canada, dont l’influence a permis de rehausser non seulement l’image des Haïtiens, mais également celle de toutes les communautés culturelles à travers le Canada.

Après cinq ans à titre de gouverneure générale du Canada, voilà que Michaelle Jean entame sa dernière semaine à Ottawa. Celle qui occupe le poste de représentante de la reine quittera officiellement ses fonctions vendredi et poursuivra sa carrière comme envoyée spéciale pour l’Organisation des Nations unies en Haïti (UNESCO), son pays d’origine.

« Elle apporte beaucoup de fierté chez les Haïtiens et incarne la réussite. Michelle Jean a été le véhicule d’une image positive de la communauté haïtienne, qui va au-delà même de notre propre communauté », affirme Emmanuel Dubourg, député de Viau.

Si le politicien et l’ancienne journaliste partagent tous deux les mêmes origines et le même amour pour Haïti, M. Dubourg note que la passion de la gouverneure générale pour les communautés culturelles va bien au-delà de son mandat.

« On retiendra que durant son passage, elle a été accessible à toutes les communautés culturelles, notamment celles autochtones et on lui en a été extrêmement reconnaissant. Elle a été grandement appréciée de part et d’autre du Canada et son nouveau mandat à titre d’envoyée spéciale pour l’UNESCO est un poste taillé sur mesure pour elle », soutient celui-ci.

Jean-Ernest Pierre, avocat et animateur à la radio CPAM, partage cet avis.

« Michaelle Jean est et demeure une grande dame. On l’a vu à plusieurs occasions, elle a occupé le poste de représentante du Canada avec brio. Elle a su présenter une autre image des Haïtiens, trop souvent associés aux gangs de rue. Elle incarne l’espoir et la réussite pour nombre de jeunes », observe-t-il.

Allégeance politique et émotions fortes

Nommée par l’ancien premier ministre libéral Paul Martin, Michaëlle Jean occupe les fonctions de 27e gouverneure générale du Canada depuis 2005.

Son parcours a été couronné de succès et de controverses, lui alléguant tantôt certaines accointances souverainistes ou, plus tard, lorsque son mari Jean-Daniel Lafond accorda en France une entrevue au magazine « L’Express », dans laquelle exprimait son malaise face au nationalisme québécois.

Le passage de l’ancienne journaliste à Rideau Hall aura notamment été marqué par sa décision d’accorder au premier ministre Stephen Harper la prorogation du Parlement, à la fin de l’année 2008, privilège qu’elle a de nouveau concédé un an plus tard, prétextant la fragilité du Parlement.

Ses nombreux voyages ont donné lieu à des moments forts en émotion, notamment lors du séisme à Haïti. Le départ de Michaëlle Jean sera marqué par un salut militaire, une cérémonie qui se déroulera au Parlement.

Son successeur, David Johnston, recteur de l’Université de Waterloo, en Ontario, doit entrer officiellement en poste vendredi prochain.

lejournaldequebec.canoe.ca

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Stéphanie Auguste devient ministre des Affaires Sociales et du Travail

L’actuelle ministre des Haïtiens Vivant à l’Etranger vient d’être nommée Ministre des Affaires Sociales et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *