Home 5 Actualités 5 Haïti/Présidentielle : Maitre Jean Henry Céant reçoit des menaces pour avoir demandé des comptes au CEP sur le choix des candidats

Haïti/Présidentielle : Maitre Jean Henry Céant reçoit des menaces pour avoir demandé des comptes au CEP sur le choix des candidats

Le notaire Jean Henry Céant, candidat agréé à la présidentielle haïtienne de fin novembre,  a dénoncé, mercredi, des menaces dont il fait l’objet ces derniers jours. Dans un entretien à Scoop FM, le concerné a indiqué avoir reçu cette semaine des appels téléphoniques anonymes mettant en péril sa vie.

Le prétendant à la magistrature suprême d’Haïti soutient que ces attaques verbales visant à l’intimider font suite à sa sommation au conseil électoral provisoire d’apporter des éclaircissements sur le motif du rejet des candidatures de toutes les personnalités de la diaspora ainsi que l’acceptation dans la course d’au moins 5 candidats, ex ou actuels comptables de deniers publics sans décharge de leur gestion

Le notaire dit prendre très au sérieux ces menaces proférées contre sa personne. Cependant, il précise qu’il ne va pas se laisser impressionner par les proches du pouvoir et le président Préval lui-même.

« Le mensonge ne doit pas avoir le dessus sur la vérité », a déclaré le candidat à la présidence tout en renouvelant sa détermination de combattre pour l’instauration d’une vraie démocratie dans le pays.

Parallèlement, interrogé sur les informations selon lesquelles l’ex-président Jean Bertrand Aristide en exil en Afrique du Sud depuis 2004, serait favorable à sa candidature à la présidentielle de 2010, le notaire Jean Henry Céant a répondu être maitre de son destin.

« La décision de participer à ce scrutin n’est de personne. On est à un moment où les ‘’gens de bien’’ ne s’occupent pas de la politique », a-t-il ajouté.

Nous publions in extenso la requête de Jean-Henry Céant au CEP :

 

L’an deux mille dix (2010) et le 23 aout ;

A la requête de Jean-Henry CEANT, propriétaire, demeurant et domicilié à Port-au-Prince identifié par ses numéros de Carte d’Identification Nationale (CIN) et d’identification fiscale (NIF)01-01-99-1956-09-00194 et 003-000-397-1; agissant en sa qualité de Candidat agréé à la Présidence de la République d’Haïti, ayant pour avocats constitués, avec élection de domicile au Cabinet du premier avocat sis à l’angle des rues Aubran et Lambert, au dernier étage du complexe Galeria, Me Camille LEBLANC, Wilson ESTIME, Thierry MAYARD-PAUL, Gregory MAYARD-PAUL, Stanley LAFORTUNE et Reynold GEORGES, du Barreau de Port-au-Prince, dument identifiés, patentés et imposés pour l’exercice en cours aux Nos. 003-020-066-6,01-18-99-1956-0500004; 414480, A-77062; 001-381-102-4, 05-01-99-1960-07-00042,4051233, 4051234; 01-01-99-1958-01-00208, 003-221-221-6; 935435982, 436042;

 Soussigné, signifié, donné, laissé et fait SOMMATION au Conseil Electoral Provisoire (CEP), représenté par son Président, M Gaillot DORCINVIL, propriétaire, demeurant et domicilié à Port-au-Prince, au siège dudit conseil.

D’avoir, dans un délai de un (01) jour franc, à compter de celle des présentes :

1o) A confirmer que c’est bien à partir de la « Résolution », dont il a fait état dans les communiqués 16 et 17 relative à la décharge des candidatures des anciens ministres et ordonnateurs des deniers publics, qu’il a agrée les dits candidats;

2o) Dans l’affirmative, de me faire tenir une copie certifiée conforme de la « résolution »en question ainsi que celles des sus dits « communiqués » 16 et 17 ;

3o) De confirmer que le conseil électoral a bien reçu les « rapports favorables » de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA) ainsi que les « arrêts de décharge » couvrant la période de leur gestion et celle des différentes fonctions occupées, chacun en ce qui le concerne, par les ministres et directeurs généraux dont les noms suivent: Jacques Edouard Alexis, Yvon Neptune, Lesly Voltaire, Yves Cristallin, Jude Célestin et Josette Bijoux, tous candidats à la Présidence ;

 4o) Dans l’affirmative, de m’en communiquer des copies certifiées conformes ;

Ce, sans désemparer et à telles fins que de droit.

Déclarant au dit conseil, représenté comme dessus, que faute par lui de ce faire dans un délai imparti et icelui passé, il sera pris, contre lui et individuellement contre chacun de ses membres, telles mesures que de droit ;

A ce qu’il n’en prétexte ignorance, je lui ai, étant et parlant comme dessus, laisse copie du présent exploit. Dont acte. Le cout est de cent (100.-) gourdes, simple droit d’huissier. Y apposé, sur chaque feuille de papier de l’original et de la copie, le timbre Justice pour tous, requis par la Loi.

(s) L’huissier

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *