Home 5 Actualités 5 Haïti/Politique : Un front pour faire face à René Préval

Haïti/Politique : Un front pour faire face à René Préval

Un front constitué d’une quarantaine de partis et d’organisations sociales a été lancé ce lundi. L’objectif : faire échec à la politique du président René Préval, une politique qu’ils qualifient d’immorale et d’anti démocratique.

Représentant Fanmi Lavalas au sein de ce front, René Civil a fait le recensement des failles qu’il dit constater dans la gestion du pouvoir par cette équipe conduite par René Préval.

M. Civil a fait référence entre autres à l’absence de leadership dans la gestion de la ‘’res publica’’, à la violation répétée de la constitution, à l’augmentation du chômage.

Lors de cette rencontre avec la presse, le délégué  de la Plate-forme ‘’Alternative’’ s’est dit indigné de constater que 3 mois après le tremblement de terre rien n’est encore fait pour remédier à la situation difficile que vit la population haïtienne.

Evans Paul a tenté de responsabiliser René Préval qui, à son avis, a affiché un comportement, lisez bien, ‘’pourianiste’’ par rapport aux conséquences du tremblement de terre.

Aux côtés de René Civil et d’Evans Paul,  Jean Henri Céant, notaire très connu,  de l’organisation ‘’ Dwa pou tout moun’’  a présenté une déclaration en 7 points résumant la position du front.

Dans cette déclaration présentée comme un serment d’engagement, les différentes composantes du front disent rejeter, entre autres, le projet de loi sur le renouvellement de l’Etat d’urgence et demandent à la communauté internationale de ne pas soutenir de pareille initiative ; elles envisagent de forcer le président de la république de faire machine arrière sur l’application de sa politique dite ‘’anti-nation’’ et demandent à la population de se préparer à répondre au mot d’ordre du front dans le cadre de la bataille pour l’adoption d’un projet de société valable et pour le retour des exilés politiques.

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *