Michele_Montas
Home Actualités Haïti : Michèle Montas dément une éventuelle candidature aux prochaines présidentielles
Actualités - avril 6, 2010

Haïti : Michèle Montas dément une éventuelle candidature aux prochaines présidentielles

Michele_MontasLa journaliste Michèle Montas a démenti formellement les allégations selon lesquelles elle se porterait candidate aux prochaines élections présidentielles en Haiti, dans un entretien exclusif accordé mercredi dernier à radio Scoop FM.

L’ancienne porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, a expliqué qu’elle n’a pas besoin d’occuper un poste électif pour servir son pays. « Là ou je suis, je peux être utile à mon pays », a déclaré Madame Montas.

Le 3 avril dernier amenait le dixième anniversaire de l’assassinat du PDG de radio Haiti Inter Jean Léopold Dominique. Le dossier reste bloqué au cabinet d’instruction ?

La veuve de Jean Dominique a reconnu que la priorité de l’heure est de trouver des moyens pour sortir les plus d’un million d’Haïtiens qui vivent dans des conditions précaires depuis le 12 janvier, en référence à sa demande en justice en faveur du célèbre journaliste assassiné le 3 avril 2000.

Le 3 avril 2010 qui ramenait le dixième anniversaire de cet assassinat,  aucune activité n’a été organisée, sinon un message du président de l’association des medias haïtiens (ANMH), Jacques Sampeur, diffusé dans la presse qualifiant de scandaleux et de honte national l’inaction des autorités concernées dans le traitement du dossier bloqué au niveau du cabinet d’instruction.

Que faire Michèle Montas en Haiti actuellement ?

La concernée confirme qu’elle continue le travail de Jean Léopold Dominique aux cotés des paysans de l’Artibonite notamment. Pendant ce temps, elle apporte également son expertise à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haiti (Minustah) déployés sur le terrain depuis 2004.

Solidarité envers Haïti ?

Michèle Montas s’est félicitée de la solidarité de l’international et surtout, a-t-elle insisté, l’esprit d’entraide qui se développe entre les Haïtiens, Madame Montas fait là référence à la velléité du secteur privé formel d’aider le secteur privé informel.

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *