Home 5 Actualités 5 Haïti/Séisme/Coopération : 34 milliards de dollars pour la résurrection du pays

Haïti/Séisme/Coopération : 34 milliards de dollars pour la résurrection du pays

Le Plan d’Action pour le Relèvement National, c’est le nom du document que le gouvernement haïtien s’apprête à soumettre à l’appréciation des bailleurs de fonds le 31 mars prochain, au siège des Nations Unies a New York. Ce document existe toujours dans sa forme provisoire à un jour et demi de l’organisation de cette conférence qui suscite prudemment beaucoup d’espoir en Haïti, pays ravagée le 12 janvier écoulé par un terrible tremblement de terre.

Apres l’introduction justificatrice, les rédacteurs du document font la synthèse du Programme d’Evaluation des Besoins Post-sismiques, couramment appelé PDNA et font part de la vision dite stratégique que nourrissent ceux qui président actuellement aux destinées de la nation haïtienne.

Cette vision n’est en réalité une projection du pays dans les années 2030 comme un pays émergeant(économiquement) fondé sur une société de simplicité , équitable, juste et solidaire, une société ou les gens vivent en harmonie avec leur environnement, leur culture ; une société  maitrisant la modernité où l’État de droit, la liberté d’association et d’expression et l’aménagement du territoire sont établis ; une société  dotée d’une économie moderne, forte, dynamique, compétitive, ouverte et à large base territoriale, où l’ensemble des besoins de base de la population sont satisfaits et géré par un État unitaire, fort, garant de l’intérêt général, fortement déconcentré et décentralisé.

Cette vision stratégique  ambitionne la refondation de l’Etat aux niveaux économique, sociale, territoriale et institutionnelle. Cette refondation appelée de leurs vœux par presque tous les Haïtiens et toutes les Haïtiennes suppose des choix politiques, économiques et sociaux s’imposant comme des impératifs capables de réanimer ce pays. Ils sont huit en tout dont

c’est le choix de la création de richesse et d’emplois, sans lesquels l’on ne pourra protéger l’environnement ni améliorer le développement social;

. c’est le choix du secteur privé national, régional et international, comme agent premier de la  création de richesse et d’emplois;

. c’est le choix de l’offre des services à la population, y compris comme axe de création de richesse et d’emplois;

. c’est le choix des régions, pour structurer et équilibrer le développement socioéconomique et l’aménagement du territoire national;

. c’est le choix des bassins versants à l’échelon des Arrondissements, pour structurer et impulser le développement et l’aménagement local du territoire :

. c’est le choix de l’inclusion sociale, sous toutes ses formes et notamment pour offrir des opportunités aux jeunes, aux femmes et aux paysans;

. c’est le choix d’une macroéconomie du développement, pour supporter les efforts de ses acteurs nationaux et locaux; 

. c’est le choix de la construction d’un État fort, déconcentré et décentralisé, indispensable à la création de ce nouveau contrat social.

Ces priorités stratégiques définies devront cadrer les actions des intervenants qui voudront aider à la reconstruction laquelle, suivant le gouvernement haïtien, passe par l’ouverture de grands chantiers dans les domaines du transport, de l’énergie, de la production nationale, de la culture ; dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la rénovation urbaine, de l’aménagement du territoire et du développement local.

Des considérations s’inscrivant dans la même perspective portent sur la gouvernance et les mécanismes de financement des projets de reconstructions qui seront validés.

Ce plan du gouvernement haïtien est accompagné d’un tableau financier de l’ordre de 34 milliards 481 millions  de dollars. Ce fonds serait ainsi distribué entre les différents chantiers :

 

TABLEAU :          ESTIMATION DES CHANTIERS

 

 

 

CHANTIER#1: MISE EN PLACE D’UN RESEAU NATIONAL DE TRANSPORT

 9 304 000 000,00

CHANTIER # 2 : ELECTRICITE

 866 000 000,00

CHANTIER# 3: LA RELANCE DE LA PRODUCTION NATIONALE

 1 000 000 000,00

CHANTIER # 4: LA PRÉPARATION À LA SAISON CYCLONIQUE

 250 000 000,00

CHANTIER # 5: ÉDUCATION : RENTRÉE SCOLAIRE, CONSTRUCTION DES ÉCOLES

 3 500 000 000,00

CHANTIER # 6: RECONSTRUCTION DU SYSTEME D’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

 800 000 000,00

CHANTIER # 7: MISE EN PLACE D’UN SYSTEME DE SANTE

 1 246 000 000,00

CHANTIER # 8: EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT

 400 000 000,00

CHANTIER # 9: RECONSTRUCTION DES ZONES DÉVASTÉES

 3 600 000 000,00

CHANTIER# 10: CONSTRUCTION DE NOUVEAUX POLES REGIONAUX DE DEVELOPPEMENT

 3 700 000 000,00

CHANTIER # 11: 4.8 L’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET LE DÉVELOPPEMENT LOCAL 

 2 300 000 000,00

CHANTIER # 12 : RÉAMÉNAGEMENT DES BASSINS VERSANTS

 4 500 000 000,00

CHANTIER # 13 : LOGEMENT DE LA POPULATION : TEMPORAIRE ET PERMANENT

 200 000 000,00

CHANTIER # 14 : REDEMARRAGE DE L’ADMINISTRATION PUBLIQUE

 175 000 000,00

CHANTIER # 15: JUSTICE ET SECURITE

 440 000 000,00

CHANTIER # 16 : RELANCE DES CIRCUITS ÉCONOMIQUES ET FINANCIERS

 700 000 000,00

CHANTIER # 17 : L’INVESTISSEMENT PRIVÉ ET LES PARTENARIATS PUBLICS-PRIVÉS

CHANTIER # 18: LA CRÉATION D’EMPLOI À HAUTE INTENSITÉ DE MAIN D’ŒUVRE

 500 000 000,00

CHANTIER # 19: RELÈVEMENT DU SECTEUR DE LA CULTURE

 400 000 000,00

CHANTIER # 20: 5. LA GOUVERNANCE

 600 000 000,00

TOTAL  DES CHANTIERS

 34 481 000 000,00

 

Les parties en italique et le tableau de répartition des fonds sont tirés du  Plan d’Action pour le Relèvement National, document préparé par le gouvernement haïtien pour la conférence du 31 mars.

 

 

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *