Home Actualités Quels sont les symptômes de la grippe porcine?
Actualités - juin 2, 2009

Quels sont les symptômes de la grippe porcine?

La campagne de prévention de la grippe A est lancée en Haïti  depuis près d’un mois : des spots radiodiffusés, des flyers sont entre autres les principales mesures prises par les autorités sanitaires du pays. Mais qu’en est-il exactement des symptômes de la grippe ?.

 

D’après une source médicale, les patients qui souffrent de la grippe porcine ont exactement les mêmes symptômes que la grippe habituelle (saisonnière). C’est ainsi qu’on peut constater, après une incubation (période comprise entre la contamination par la grippe A H1N1 et l’apparition des premiers symptômes) de 24 à 48 heures : Une élévation importante de la température pouvant aller jusqu’à 41° centigrades.

Des douleurs surtout de type musculaire dans l’ensemble du corps et, comme pour la grippe habituelle, dans le dos essentiellement. Des douleurs au niveau de la gorge associées à des maux de tête (céphalées). Une prostration (avec affaiblissement extrême) quelque fois avec fatigue intense mais variable selon les individus.

Des difficultés à respirer, quelquefois très importantes. Une toux plutôt sèche qui a d’autre part la caractéristique d’être profonde et qui apparaît sous la forme de quintes (d’accès, d’épisodes). Un jetage (c’est-à-dire un écoulement par le nez) très important.

Des diarrhées (assez rarement).

Des vomissements (assez rarement). Une perte d’appétit survenant brutalement. L’évolution de la grippe A (H1N1) est variable selon les individus. Avec le nouveau virus, il est impossible de prévoir l’évolution avec certitude. Habituellement, la grippe A (H1N1) évolue favorablement vers la guérison en une semaine (parfois plus).

Il est possible de tenter de mettre en évidence l’agent pathogène, c’est-à-dire le germe responsable ou si on préfère le microbe, en effectuant une réaction d’hémagglutination ou une technique d’immunofluorescence. D’autre part, la mise en évidence des anticorps peut être obtenue en procédant à une inhibition de l’hémagglutination ou une hémolyse radiale.

Toutes ces techniques nécessitent une période relativement longue pour mettre en évidence le germe responsable, en l’occurrence le virus. Les laboratoires travaillent d’arrache-pied pour tenter de finaliser un nouveau test plus rapide et utilisable quotidiennement. Sur l’avis du Ministère de la Santé Publique Haïtienne, il est fortement recommandé aux Haïtiens qui auraient senti l’un de ses symptômes de se rendre  au centre de santé le plus proche.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *