Home 5 Actualités 5 Haïti/Insécurité : Le ministre de la justice et le chef de la police attendus au Sénat

Haïti/Insécurité : Le ministre de la justice et le chef de la police attendus au Sénat

Le ministre haïtien de la Justice et de la sécurité publique, Paul Denis, et le directeur général de la Police nationale d’Haiti, Mario Andrésol, sont attendus ce vendredi au sénat de la République. Le garde des sceaux de la République et le commandant en chef de la PNH auront à répondre aux questions des sénateurs sur la recrudescence de l’insécurité notamment dans la région métropolitaine de Port-au-Prince.

Vingt-quatre heures avant l’annonce de l’invitation du ministre de la Justice et du Chef de la police par le bureau du sénat haïtien, les sénateurs Kély Clédor Bastien et Youri Latortue avaient exprimé leurs préoccupations face à la résurgence de l’insécurité à travers la région métropolitaine de Port-au-Prince.

De l’avis de Kély C. Bastien, la régularisation de la circulation des armes serait l’une des mesures pouvant aider à apaiser l’insécurité. Le président du sénat croit que l’on ne peut prétendre enrayer le phénomène de l’insécurité tant que les problèmes sociaux et économiques notamment ne sont pas résolus.

Pour sa part, le sénateur Youri Latortue ancien président de la commission justice et sécurité du sénat a réaffirmé la nécessité de renforcer l’effectif de l’institution policière et la mise sur pied d’une cellule d’intelligence au sein de la PNH afin de combattre le phénomène de l’insécurité.

Selon le sénateur de l’Artibonite, le refus des autorités, depuis l’arrivée en 2006 de René Préval au pouvoir, d’établir système de sécurité dans le pays serait la principale cause de l’insécurité persistante dans le pays.

Au cours de ce seul mois de décembre l’insécurité qui bat son plein à travers la capitale haïtienne a déjà couté la vie à plus d’une dizaine de personnes dont pour la plus part tuées par des hommes armés circulant à moto.

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *