Home 5 Actualités 5 20 millions d’euros pour l’amélioration de la disponibilité alimentaire en Haïti

20 millions d’euros pour l’amélioration de la disponibilité alimentaire en Haïti

Le problème de l’insécurité alimentaire en Haïti serait sur le point d’être en partie résolu avec l’injection de 20 millions d’Euros dans l’assiette fiscale haïtienne. L’accord a été signe le Mardi 15 Janvier 2013 par l’Ambassadeur et Chef de délégation de l’Union Européenne, M. Javier Nino Perez et l’Etat haïtien à travers l’Ordonnateur National du Fonds Européen de Développement, M. Jean Edner Nelson, le Ministre de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR), M. Thomas Jacques et celui de la Santé Publique et de la Population(MSPP) Mme Florence Duperval Guillaume.

 

Deux autres conventions ont été également signées entre des Représentants de l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et de l’Agence Française de Développement (AFD) avec l’Union européenne portant sur la mise en œuvre de deux composantes du programme visant à améliorer la disponibilité alimentaire à travers le renforcement des systèmes de production, commercialisation et transformation des productions locales.

L’une des conventions dite de contribution entre l’EU et la FAO accuse d’un montant de 4 millions d’Euros alors que l’autre de la  délégation entre l’UE et l’AFD avec un montant de 5 millions d’euros.

 


Ce programme rentre dans le cadre d’une initiative établie en 2010 par l’Union européenne visant à accélérer l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement. En Haïti l’Initiative OMD se focalise sur son premier  objectif à savoir : réduire de moitié entre 1990 et 2015 la proportion de la population souffrant de la faim.

Plusieurs départements du pays sont ciblés par ce programme selon les responsables du programme. L’insécurité alimentaire connaitra une certaine diminution  dans les départements du Nord-Ouest, du Nord-est, du Centre, de l’Artibonite et du Sud, par l’amélioration quantitative et qualitative de la production agricole et de l’élevage, la promotion d’opportunités de commercialisation, le renforcement de l’entrepreneuriat, et l’amélioration des conditions nutritionnelles des mères enceintes et allaitantes et des enfants ont t-ils poursuivi.

Ce programme entrera en vigueur à partir du mois en cours.

 

 

Réagir à cet article

About Scoop FM 107.7

Scoop FM 107.7

Check Also

Stéphanie Auguste devient ministre des Affaires Sociales et du Travail

L’actuelle ministre des Haïtiens Vivant à l’Etranger vient d’être nommée Ministre des Affaires Sociales et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *