Home Actualités Haïti débat / Le Sénat de la République et la ratification du cabinet de Lapin : La crise du Grand Corps est une manifestation des problèmes sociaux, Selon Youri Latortue
Actualités - mai 29, 2019

Haïti débat / Le Sénat de la République et la ratification du cabinet de Lapin : La crise du Grand Corps est une manifestation des problèmes sociaux, Selon Youri Latortue

Après les deux séances de ratification avortées du cabinet du Premier Ministre nommé, Jean Michel Lapin, le Sénat de la République pique une crise au point que son actuel président menace de le fermer jusqu’à sa restructuration. Moins de trois jours après la déclaration de la possibilité de fermeture du Grand Corps, Carl Murat Cantave annonce la reprise de la séance, pour une troisième fois, pour ce jeudi 30 mai 2019.

Peu de temps avant l’annonce de la reprise de la séance fixée pour ce jeudi, le sénateur Youri Latortue, intervenant sur la crise qui traverse présentement l’institution parlementaire, lors de la retransmission de l’émission Haïti débat du mardi 28 mai de cette année en cours, a invité les acteurs à examiner la plaie dans sa profondeur.

« Si les protagonistes pensent qu’ils vont faire un forcing pour faire passer un gouvernement, il ne sera pas possible », a signifié le coordonnateur du Parti AAA dans les micros de la Radio Scoop FM.

Youri Latortue croit que le problème de ratification du cabinet de Lapin au Sénat de la République n’est pas simplement une crise institutionnelle. Selon lui, cette situation tendue est multidimensionnelle.

« Cette crise profonde traduit ce qui se passe dans la société. Elle va au-delà du président Cantave. Après les événements de blocage du pays en février dernier, au lieu que le chef de l’État réponde aux revendications de la population, il n’a rien fait, comme si tout était retourné à la normale. Ce sont les mêmes problèmes qui éclatent maintenant au Sénat », a fait savoir Monsieur Latortue, indiquant que la crise est économique.

À en croire le sénateur Lartortue, en plus de sa dimension économique, la crise est inhérente à l’insécurité qui affaisse le pays et le manque de leadership de Jovenel Moise. Cette tension, nous dit-il, qui est au Sénat, pour le moment, devient pire quand elle atteint toute la société.

« Si nous nous contentons de jouer avec la crise. Elle ne sera pas résolue. Il arrivera un moment où nous serons tous morts », a avisé le sénateur de l’Artibonite.

Mozard Lombard,

Communicateur Social,

Journaliste Rédacteur de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *